Mondial-2018: Téhéran interdit la retransmission publique de Maroc-Iran dans la ville

Mondial-2018: Téhéran interdit la retransmission publique de Maroc-Iran dans la ville
Des supporters iraniens suivent le match entre la Russie et l'Arabie saoudite sur écran géant à Saint-Petersbourg, le 14 juin 2018OLGA MALTSEVA

Les autorités à Téhéran ont annulé la retransmission du premier match de l'Iran au Mondial-2018 de football contre le Maroc, vendredi, dans le stade et les jardins publics de la ville.

Les autorités avaient dans un premier temps annoncé que les familles pourraient se rendre au stade Azadi de Téhéran pour suivre la rencontre, une première.

Mais le site d'informations sportives Khabar Varzeshi a rapporté que le projet avait été annulé à la dernière minute, sans explications.

Il a toutefois précisé que les responsables du stade tentaient d'obtenir des autorisations pour les autres matches de groupe de l'Iran contre l'Espagne et le Portugal.

Des journalistes locaux ont également indiqué avoir reçu un texto du ministère des Sports leur annonçant que les projets de retransmission sur écran dans les parcs publics avaient été annulés. Il n'était pas clair si les cafés seraient autorisés à diffuser les rencontres.

Les autorités iraniennes ont été moquées sur les réseaux sociaux cette semaine après l'installation d'un immense panneau d'affichage pour la Coupe du monde dans le centre de Téhéran, représentant des supporters de différentes régions du pays mais n'incluant aucune femme.

"Un nouveau panneau d'affichage vient d'arriver sur la Place Valiasr de Téhéran à l'occasion de la Coupe du monde, pour faire savoir à #TeamMelli qu'elle a le soutien total de la nation iranienne. Pour ceux qui s'interrogent, il n'y a pas de femmes en Iran", a ironisé un journaliste local sur Twitter.

Le panneau a été rapidement remplacé par un nouveau qui incluait des femmes aux côtés de l'équipe iranienne, surnommée Team Melli.

L'Iran, qui est resté invaincu lors des éliminatoires, a hérité de l'un des groupes les plus relevés de la compétition, avec le Maroc, l'Espagne et le Portugal.

Vos commentaires