En ce moment
 
 

Mondial de rugby: l'Angleterre fait le plein face aux Etats-Unis

Mondial de rugby: l'Angleterre fait le plein face aux Etats-Unis
Le capitaine et ouvreur George Ford inscrit le premier essai de l'Angleterre contre les Etats-Unis au Mondial, le 26 septembre 2019 KobeFilippo MONTEFORTE

Au suivant! L'Angleterre a fait le plein de points, d'essais et de confiance en empochant un deuxième succès bonifié, face aux Etats-Unis (45-7), jeudi à Kobe, et préparé au mieux les deux matches décisifs pour la qualification face à l'Argentine puis la France.

Quatre jours après avoir avalé les Tonga (35-3) sans briller, les Anglais ont récidivé, ne faisant qu'une bouchée d'une équipe américaine pleine d'envie mais trop limitée: les hommes d'Eddie Jones, portés par leurs avants, avaient ainsi déjà marqué trois de leurs sept essais à la pause.

Le quatrième essai, celui du bonus est, cette fois, arrivé dès le début de la seconde première période, par l'ailier Joe Cokanasiga (48e).

La première place de la "poule de la mort" (C), se jouera bien dans un duel à trois avec les Pumas, le 5 octobre, et la France, une semaine plus tard. "Deux matches, dix points et une belle fête pour le rugby", s'est félicité Eddie Jones.

"C'est encore une bonne victoire, s'est satisfait son capitaine d'un soir, l'ouvreur George Ford. Il a fallu s'employer, car les Etats-Unis sont une équipe très physique, avec beaucoup de passion. Nous y sommes bien parvenus"

Auteur du premier essai de son équipe, Ford fut le grand ordonnateur du jeu du XV de la Rose auquel les Américains, limités et dominés dans tous les secteurs, se sont efforcés de résister.

Ils repartent de Kobe avec sept essais encaissés ainsi que le premier carton rouge de la Coupe du monde, récolté par John Quill pour un coup d'épaule méchant et inutile sur Owen Farrell (70e). Ils ont inscrit un essai plein d'envie et de coeur par Bryce Campbell (80e+1) en toute fin de match.

"C'est une performance pauvre de notre part, a lâché le coach américain Gary Gold au coup de sifflet final. Nous n'avons pas été bons (...). Les Anglais nous ont maintenus dans notre moitié de terrain et ils ne nous ont pas permis de jouer."

- 'Impitoyables' -

Cette rencontre face aux Américains aura aussi été riche d'enseignements pour les futurs adversaires des Anglais: si la mêlée s'est une nouvelle fois montrée hégémonique, les arrières ont commis quelques maladresses, notamment en première période.

La vitesse promise par Eddie Jones était bien présente, mais le XV de la Rose a laissé filer de nombreuses occasions, notamment dans la première partie du match.

Mais le travail d'usure a fini par payer et les Anglais ont trouvé des espaces dans la défense des Etats-Unis désorganisée pour inscrire quatre essais en seconde période (Cokasaniga 48e et 76e, McConnochie 59e, Ludlam 67e). En plus des intuitions de Ford, la lumière est venue du centre Jordan Joseph, essentiel par son abattage et ses trois "passes décisives" pour ses ailiers.

Le capitaine des "Eagles" a d'ailleurs relevé les qualités du XV de la Rose: "C'est une bonne équipe, a-t-il soufflé. Ils nous ont mis une pression énorme. En fait, on a rarement eu le ballon dans leur moitié de terrain. On peut donc considérer qu'on a été chanceux de marquer un essai. Les Anglais ont été impitoyables dans les secteurs où ils entendaient nous prendre".

Les Pumas et le XV de France sont prévenus.

Vos commentaires