En ce moment
 
 

Mondiaux d'athlétisme: les USA avec 141 athlètes dont huit champions en titre et Coleman

Mondiaux d'athlétisme: les USA avec 141 athlètes dont huit champions en titre et Coleman
L'Américain Christian Coleman lors du 200 m au meeting d'Ostrava le 20 juin 2019Michal CIZEK

Huit champions du monde en titre, ainsi que la nouvelle star du sprint Christian Coleman et l'ancienne gloire Allyson Felix, font partie des 141 athlètes sélectionnés par la Fédération américaine pour les Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre).

Coleman, un temps menacé de suspension pour manquement à ses obligations de localisation antidopage, avant d'être finalement blanchi par l'agence antidopage américaine (Usada), s'alignera comme attendu en favori sur 100 et 200 m.

Sur la ligne droite, l'auteur de la meilleure performance mondiale de l'année à Stanford (9 sec 81) aura pour rival son compatriote et champion du monde en titre Justin Gatlin, également sélectionné.

Sept autres athlètes pourront défendre leur couronne au Qatar: la sprinteuse Tori Bowie qui avait raflé le 100 m et le 4x100 m féminins à Londres, Kori Carter sur 400 m haies, Emma Coburn sur 3000 m steeple, Sam Kendricks à la perche, Brittney Reese en saut en longueur, Christian Taylor au triple saut et Phyllis Francis sur 400 m.

Allyson Felix, détrônée il y a deux ans par cette dernière et qui a échoué à se qualifier sur la distance pour Doha, a néanmoins été retenue par sa Fédération pour disputer le relais 4x400 m.

La sextuple médaillée d'or olympique âgée de 33 ans, qui a renoué avec la compétition cet été après 13 mois d'absence pour donner naissance à une petite fille, tentera d'ajouter une 12e médaille d'or à son impressionnante collection.

Après son échec aux championnats des Etats-Unis, Felix avait déclaré qu'elle se sentait "en bonne forme et capable d'aider l'équipe" à Doha, mais que sa sélection ne devrait être établie que sur le critère du mérite.

Le sprinteur Noah Lyles, qui se mesurera à Christian Coleman sur 200 m, Ajee Wilson en lice sur le 800 m féminin, ainsi que Michael Norman sur 400 m, vainqueurs cette année de la Ligue de diamant, constituent d'autres espoirs de médailles pour les Etats-Unis, qui tenteront de faire aussi bien qu'en 2017 où ils avaient raflé 30 médailles dont 10 d'or.

Vos commentaires