En ce moment
 

Mondiaux de ski nordique: du bronze pour les fondeurs français en relais

Mondiaux de ski nordique: du bronze pour les fondeurs français en relais
(g à d) Adrien Backscheider, Maurice Manificat, Clément Parisse et Richard Jouve sur la 3e marche du podium du relais 4x10 km des Mondiaux de Seefeld-in-Tirol, en Autriche, le 1er mars 2019JOE KLAMAR

L'équipe de France de ski de fond a pris vendredi la médaille de bronze du relais messieurs 4x10 km des Championnats du monde à Seefeld-in-Tirol (Autriche), sa quatrième en cinq ans, JO et Mondiaux confondus.

Privés de médaille jusqu'à présent en individuel, Adrien Backscheider, Maurice Manificat, Clément Parisse et Richard Jouve sont allés chercher la troisième place au sprint, Jouve devançant d'une seconde sur la ligne son adversaire Finlandais.

Le quatuor français termine à une minute et une seconde des vainqueurs norvégiens, et à plus de vingt secondes des Russes, médaillés d'argent.

"On avait aligné Richard, ce n'est pas pour rien, c'est l'un des meilleurs sprinteurs mondiaux. On avait planifié ça depuis cet automne, on savait qu'il nous fallait un finisseur", a déclaré à l'AFP par téléphone Maurice Manificat, deuxième relayeur.

Jouve avait raté de peu une médaille jeudi en sprint individuel, échouant à la 4e place.

"Cette médaille elle n'arrive pas juste comme ça, c'était un objectif", a poursuivi Manificat: "On tient notre rang. Il y a une certaine normalité qui s'installe. Depuis Sotchi on a fait des JO et des championnats incroyables".

Les relayeurs français avaient déjà glané le bronze aux JO-2014 (Sotchi) et 2018 (Pyeongchang), ainsi qu'aux Mondiaux 2015 à Falun, en Suède.

Les championnats du monde avaient pourtant commencé difficilement pour les fondeurs de distance, Manificat n'ayant pas pu participer à la première épreuve samedi dernier (skiathlon) en raison d'une infection virale. Le meilleur Français avait été Clément Parisse, cinquième. Sur le 15 km mercredi, Manificat est revenu mais aucun Français n'a pu se mêler à la bataille pour les places d'honneur.

Vos commentaires