En ce moment
 

Moto: GP d'Espagne, Marquez s'impose et prend la tête du Championnat, Zarco 2e

Moto: GP d'Espagne, Marquez s'impose et prend la tête du Championnat, Zarco 2e
L'Espagnol Marc Marquez sur sa Honda remportant le Grand Prix d'Espagne, sur le circuit de Jerez de la Frontera en Andalousie, le 6 mai 2018 JAVIER SORIANO
sport

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté en solitaire le Grand Prix d'Espagne, sur le circuit de Jerez de la Frontera (Andalousie) dimanche, pour s'installer en tête du Championnat du monde MotoGP.

Le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3), propulsé deuxième après la chute collective des Espagnols Dani Pedrosa (Honda), Jorge Lorenzo (Ducati) et de l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), prend du même coup la place de dauphin au classement des pilotes, à douze points de Marquez.

L'Italien Andrea Iannone, troisième, signe son deuxième podium de rang, après avoir ouvert son compteur avec Suzuki au GP des Amériques il y a quinze jours. Le constructeur japonais est lui présent sur la boîte pour la troisième fois de suite.

Les chutes de plusieurs des favoris, Dovisiozo, Lorenzo, Pedrosa mais aussi Cal Crutchlow (LCR Honda), qui s'élançait en pole position, rebattent les cartes au classement général.

Elles permettent à l'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha), septième à Jerez, et à Iannone de se replacer aux troisième et quatrième rangs, à respectivement vingt et vingt-trois points de Marquez, vainqueur pour la deuxième course d'affilée.

A dix-sept tours de l'arrivée, le quatuor formé des deux Ducati et des deux Honda officielles semblait destiné à se battre pour la victoire.

Marquez, parti en deuxième ligne, parvenait au bon moment à prendre un peu d'air en tête de la course, à onze tours de l'arrivée, juste avant que Pedrosa et Lorenzo se touchent, entraînant Dovizioso, le précédent leader du Championnat, dans leur chute.

Aucun des trois ne sera sanctionné par les commissaires pour cet accrochage.

Zarco, intercalé en solitaire, prenait la deuxième place, quand Ianonne surclassait l'Italien Danilo Petrucci (Ducati Pramac) pour la troisième.

Le vétéran italien Valentino Rossi (Yamaha) terminait au cinquième rang après avoir dépassé la barre symbolique des 40.075 kilomètres parcourus en course depuis ses débuts le 31 mars 1996. L'équivalent d'un tour du monde !

Vos commentaires