Moto: Lorenzo, le retour de flamme

Moto: Lorenzo, le retour de flamme
L'Espagnol Jorge Lorenzo lors des qualifications du GP de Catalogne, le 16 juin 2018LLUIS GENE

Regonflé à bloc par sa première victoire avec Ducati il y a 15 jours en Italie et rassuré par son contrat chez Honda l'an prochain, Jorge Lorenzo a décroché samedi au Grand Prix de Catalogne sa première pole position depuis fin 2016.

"Au début des qualifications, j'étais en difficulté car je manquais beaucoup d'adhérence mais cela a changé avec mes nouveaux pneus", a expliqué Lorenzo.

"J'ai pu alors beaucoup attaquer au milieu des virages, en relâchant les freins très tôt pour avoir une très grande vitesse de passage", a-t-il indiqué. "Je suis donc très heureux, c'est ma première pole position avec Ducati, et nous verrons ce qui se passera demain", a souligné le Majorquin.

Vainqueur du GP de Catalogne à quatre reprises dans la catégorie reine, il a bouclé son tour le plus rapide en 1 min 38 secondes 680/1000, ce qui lui a permis d'obtenir sa 40e pole en carrière dans la catégorie reine.

La dernière, au guidon d'une Yamaha M1, remontait au GP de Valence 2016, soit une longue attente de 581 jours pour le triple champion du monde de MotoGP, âgé de 31 ans.

Lorenzo a devancé le leader du championnat, l'Espagnol Marc Marquez (Honda), de 66/1000, et de 243/1000, son coéquipier, l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati).

Celui-ci avait gagné l'an passé en terre catalane et est souvent plus performant en course qu'en qualifications.

Marquez, qui a déjà chuté deux fois ce week-end sans gravité, se plaint depuis vendredi du nouveau revêtement de la piste, pourtant plus adhérent.

Sous les yeux du basketteur Pau Gasol, le quadruple champion de MotoGP a été contraint de passer par les repêchages pour accéder à la séance principale de qualifications.

- Zarco 8e sur la grille -

"Cette 2e place sur la grille est très bonne car nous sommes proches des pilotes Ducati, qui semblent posséder un petit plus ici", a-t-il affirmé.

Le Catalan de 25 ans avait prévenu après le succès de Lorenzo au Mugello, qu'il faudrait compter avec ce dernier, jusque-là en difficulté, pour le reste de la saison.

Peu après son triomphe toscan, Lorenzo a signé un contrat pour les deux prochaines saisons avec Honda, devenant ainsi le futur coéquipier de Marquez.

Toutefois, comptant pour l'instant 54 points de retard sur son cadet, le 10e au classement devra franchir la ligne d'arrivée en tête dimanche pour espérer se mêler à la lutte pour le titre, un objectif qui semblait totalement hors de portée il y a encore un mois.

L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha), et les Italiens Andrea Iannone (Suzuki) et Danilo Petrucci (Ducati Pramac) occupent la deuxième ligne.

Le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3), qui s'est imposé en Catalogne en 2015 et 2016 dans la catégorie Moto2, partira du 8e rang.

Il s'élancera juste derrière l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), actuel dauphin de Marquez qui le devance de 23 points.

"Vale" détient le record du nombre de succès sur le circuit catalan, avec sept victoires dans la catégorie reine.

L'Espagnol Dani Pedrosa (Honda), dont l'avenir en MotoGP est menacé puisqu'il va céder sa place à Lorenzo, ne sera que 11e sur la grille dimanche.

En Moto2, le Français Fabio Quartararo (Speed Up) a signé la première pole de sa carrière dans la catégorie, et s'élancera devant l'Espagnol Alex Marquez (Kalex) et l'Allemand Marcel Schrotter (Kalex).

En Moto3, l'Italien Enea Bastianini (Honda) partira devant l'Espagnol Jorge Martin (Honda) et le Japonais Tatsuki Suzuki (Honda).

Vos commentaires