En ce moment
 
 

MotoGP: "Cette victoire est importante pour moi et Ducati" estime Dovizioso

MotoGP:
L'Italien Andrea Dovizioso remporte le GP d'Autriche en MotoGP le 11 août 2019Johann GRODER

Le pilote italien Andrea Dovizioso (Ducati), qui a remporté dimanche le GP moto d'Autriche, a estimé que cette victoire était importante même si l'Espagnol Marc Marquez (Honda) dispose toujours d'une large avance au championnat du monde.

Q: Pensez-vous que Marc puisse encore être rattrapé au championnat ?

R: "Le championnat est toujours en jeu car il n'est pas fini. Il reste encore beaucoup de courses (huit ndlr). Mais c'est vrai que cela ne change pas beaucoup les choses car Marc a montré son potentiel lors de nombreuses épreuves et il est encore plus fort que l'an dernier. Cela sera très difficile de le battre mais nous travaillons pour améliorer la moto et de nouvelles pièces vont bientôt arriver. Même s'il est très difficile de battre Marc aujourd'hui, cette victoire nous donne beaucoup d'énergie pour l'avenir. Nous avons de la peine sur certains tracés mais aujourd'hui si nous n'étions pas nécessairement les plus rapides nous avons bien préparé la course et c'est très positif pour moi et pour Ducati. Nous avions besoin de cette victoire et de gagner de cette façon."

Q: Comment avez-vous gagné aujourd'hui ?

R: "Je suis parti de manière très agressive mais Marc aussi. Quand Marc m'a dépassé il a essayé de creuser un écart mais son pneu arrière s'est dégradé trop vite et j'ai pu me battre jusqu'au dernier virage car il n'avait pas autant d'adhérence que moi, surtout sur le flan droit du pneu. Il était plus fort sur les freinages mais avec mon adhérence j'ai pu rester à son contact et oser cette manoeuvre folle dans le dernier virage. J'étais un peu à l'intérieur et je me suis dit que si je n'y arrivais pas je serais de toute façon deuxième mais j'ai bien placé la moto."

Q: Vous avez donné pendant la course l'impression de "jouer" avec Marc Marquez, était-ce le cas ?

R: "Non car si j'avais eu la vitesse pour finir détaché je l'aurais distancé. Mais si vous passez devant avec Marc il freine si fort qu'il peut se placer à l'intérieur et repasser. J'avais une meilleure adhérence à droite ce qui me permettait d'être un plus rapide dans certains virages et d'accélérer plus fort et je voulais exploiter cet avantage."

(Propos recueillis en conférence de presse)

jld/fs

Vos commentaires