En ce moment
 

MotoGP: Vinales en pole au GP du Qatar, Quartararo 5e

MotoGP: Vinales en pole au GP du Qatar, Quartararo 5e
L'Espagnol Maverick Vinales auteur de la pole position du premier Grand Prix moto de l'année au Qatar, le 9 mars 2019 à Lusail GIUSEPPE CACACE

Maverick Vinales (Yamaha) partira en pole position dimanche du premier Grand Prix moto de l'année au Qatar devant Andrea Dovizioso (Ducati) et Marc Marquez dont la Honda, comme celle de son coéquipier Jorge Lorenzo, s'est montrée très instable.

Les deux pilotes de l'écurie officielle Honda ont multiplié les chutes samedi lors des différentes séances d'essais. Tant et si bien que Lorenzo a échoué à entrer en Q2 et ne partira dimanche qu'en 15e position.

L'Espagnol a notamment fait un "soleil" particulièrement spectaculaire en 3e séance d'essais libres qui l'a conduit au centre médical pour un contrôle. Il est ensuite retombé en Q1, éliminant toute chance de se mêler aux douze pilotes les plus rapides en Q2.

Le vétéran italien Valentino Rossi (Yamaha) n'est pas non plus arrivé en Q2 et ne partira que 14e, juste devant Lorenzo, promettant un début de course animé en milieu de peloton dimanche pour la seule course nocturne de la saison.

Le froid inhabituel qui règne sur Doha et le vent du désert ont apparemment plus désavantagé les pilotes officiels Honda, offrant à Vinales l'occasion de s'imposer aux essais sous les yeux du champion de F1 Lewis Hamilton à la passion avouée pour la moto et qui a qualifié sur Twitter le MotoGP de "féroce et sans pitié", avec ses "vitesses insensées".

"Nous devons nous améliorer", a toutefois estimé après son exploit le pilote Yamaha, jugeant notamment sa moto "lente dans le dernier virage". Mais le coureur espagnol souligne aussi avoir "un bon rythme pour la course. Nous pouvons décrocher un bon résultat", a-t-il assuré.

Dovizioso s'est déclaré "très heureux" de sa deuxième position, d'autant plus que les essais hivernaux sur cette même piste fin février n'avaient pas montré les Ducati au mieux de leur forme. "Il faudra voir les conditions demain (dimanche) car dans le désert tout est amplifié mais nous sommes très près du premier prix", a-t-il déclaré.

Le GP du Qatar est la seule épreuve de la saison disputée en nocturne avec un départ à 20h00 locales (17h00 GMT).

- Quartararo en 5e position -

Quant à Marquez, il s'est montré circonspect pour la course: "Je suis tombé lors de la 4e séance d'essais libres alors que je n'attaquais même pas. Aujourd'hui (samedi) nous avons également souffert un peu plus du vent. Nous verrons quelles sont les conditions pour la course mais s'il fait aussi froid, il va falloir tenir", a déclaré le pilote espagnol. Il avait milité ces derniers jours, en vain, pour que le départ de la course soit avancé à 19h00 locales, afin d'éviter une chute trop brutale des températures après le départ.

Marquez a également fait remarquer que l'autre Italien de chez Ducati, Danilo Petrucci, était juste devant lui lors du dernier tour des qualifications et n'avait rien fait pour lui faciliter la tâche.

Le débutant français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT) a accroché une très bonne 5e place, juste derrière l'Australien Jack Miller (Ducati-Pramac) qui a toutefois lourdement chuté pendant la séance qualificative, après avoir réalisé son temps, endommageant sérieusement sa monture.

L'autre Français engagé en MotoGP, Johann Zarco, "poleman" l'an dernier sur sa Yamaha, a souffert, ne se plaçant qu'en 21e position sur une KTM à laquelle il cherche encore à s'habituer, comme l'a montré une chute en essais libres. Son coéquipier espagnol Pol Espargaro a fait un peu mieux avec une 16e place.

Quant aux Suzuki, considérées comme de possibles "outsiders" cette année, elles ont déçu, l'Espagnol Alex Rins n'accrochant que la 10e place, juste devant son coéquipier et compatriote Joan Mir.

Vos commentaires