En ce moment
 
 

Négociations Chine-USA: "discussions constructives" mais pas d'accord

Négociations Chine-USA:
Le vice-premier ministre chinois Liu He et le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin se serrent la main, entourés du représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et du govuerneur de laNicolas ASFOURI, NICOLAS ASFOURI
Chine

Chine et Etats-Unis ont achevé vendredi un nouveau cycle de négociations à Pékin sans parvenir à un accord sur leur différend commercial mais les discussions ont été "constructives", selon Washington.

"Nous avons achevé à Pékin des discussions constructives. J'ai hâte d'accueillir le vice-Premier ministre chinois Liu He la semaine prochaine à Washington pour poursuivre ces discussions importantes", a indiqué sur Twitter le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, sans plus de précisions sur le contenu des pourparlers.

Pékin et Washington tardent à sceller un accord mettant un terme à leur guerre commerciale enclenchée l'an dernier.

Le conflit s'est matérialisé par des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de marchandises.

La délégation américaine avait été accueillie en début de journée par Liu He, véritable chef d'orchestre de l'économie chinoise, à la résidence diplomatique de Diaoyutai, un parc arboré de Pékin, dans une ambiance détendue avec sourires et échanges d'amabilités devant des photographes.

Les deux délégations avaient eu la veille de premiers échanges autour d'un dîner de travail, dont rien n'a filtré, mis à part un commentaire évasif de M. Mnuchin: "Nous avons eu un dîner très productif hier soir".

Washington réclame des changements "structurels" du système économique chinois, toujours dominé par des groupes publics subventionnés par l'Etat. Mais les divergences persistent.

"Certains progrès ont été réalisés mais il reste une énorme quantité de travail à accomplir" pour trouver un compromis, avait concédé jeudi Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce.

L'administration du président Trump espère également aplanir les différends sur la volonté du régime communiste de faire du pays un leader technologique en protégeant certaines entreprises via l'ambitieux programme "Made in China 2025".

Mais Washington semble prêt à jouer la montre.

"Nous nous rapprochons (d'un accord) mais nous n'y sommes pas encore", a déclaré jeudi Larry Kudlow, l'un des principaux conseillers économiques de Donald Trump. "Ce n'est pas une question de temps, c'est une question de politique et de mise en oeuvre", a-t-il souligné, laissant entendre que Washington avait le temps d'attendre "plusieurs semaines ou plusieurs mois".

Vos commentaires