En ce moment
 
 

Netanyahu veut agrandir une colonie près du lieu d'une attaque à la bombe

Netanyahu veut agrandir une colonie près du lieu d'une attaque à la bombe
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sur le site du meurtre d'un soldat israélien, près de la colonie de Migdal Oz, en Cisjordanie occupée, le 8 août 2019Menahem KAHANA
ISRAEL

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé lundi la construction de centaines de nouvelles habitations dans une colonie endeuillée par une attaque à la bombe meurtrière vendredi en Cisjordanie occupée.

L'explosion d'une bombe dans un réservoir d'eau servant de piscine, tout près de la colonie juive de Dolev, au nord-ouest de Ramallah, a tué une jeune israélienne de 17 ans, Rina Shnerb, et blessé son père et son frère.

Les autorités israéliennes ont affirmé avoir arrêté des suspects palestiniens sans fournir plus de détails sur l'enquête en cours à propos de cette rare attaque à la bombe artisanale ces dernières années en Cisjordanie.

Lundi, le bureau du Premier ministre a indiqué que Benjamin Netanyahu avait demandé à ce que le projet "pour l'établissement d'un nouveau quartier à Dolev comprenant environ 300 nouvelles unités résidentielles" soit soumis au comité de planification des colonies lors de la "prochaine réunion".

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est annexée s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion de M. Netanyahu et de son allié à Washington, Donald Trump.

Aujourd'hui plus de 600.000 Israéliens mènent dans les colonies une coexistence souvent conflictuelle auprès de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée par Israël.

Benjamin Netanhayu courtise notamment les électeurs favorables à l'essor des colonies dans l'optique des élections législatives du 17 septembre, qui s'annoncent âprement disputées, selon de récents sondages diffusés dans la presse israélienne.

Vos commentaires