En ce moment
 

Nicaragua: entrée en vigueur de la trêve après un mois de manifestations

(Belga) Le Nicaragua a vécu samedi le premier des deux jours de la trêve conclue entre le gouvernement et l'opposition, après un mois de manifestations contre le chef de l'Etat Daniel Ortega, qui ont fait plus de 60 morts.

Les forces anti-émeutes et les troupes de choc du gouvernement ont regagné leur casernement et les étudiants à la pointe du mouvement de protestation se sont engagés à manifester de manière pacifique sans bloquer la circulation. La trêve de deux jours, effective samedi et dimanche, a été conclue vendredi lors de discussions menées sous l'égide de l'Eglise catholique entre les représentants du gouvernement de Daniel Ortega et ses opposants afin de trouver une issue à la crise profonde qui secoue le pays après un mois de manifestations. D'après cet accord, le gouvernement s'est engagé à retirer des rues les troupes "anti-émeutes, groupes de choc et sympathisants" et ses opposants à "favoriser les meilleures conditions possibles pour le dialogue et la reprise de la circulation". La contestation, qui a débuté le 18 avril après une réforme des retraites abandonnée depuis, dénonce la confiscation du pouvoir par le président Ortega, 72 ans, un ex-leader de la révolution sandiniste (1979) au pouvoir de 1979 à 1990 puis depuis 2007. Au moins 63 personnes ont été tuées et quelque 500 blessées lors de cette vague de contestation à travers le pays, selon le dernier bilan des ONG. (Belga)

Vos commentaires