En ce moment
 

Nicaragua: Ortega accuse les évêques de "conspiration"

(Belga) Le président du Nicaragua Daniel Ortega a accusé jeudi les évêques de vouloir participer à une "conspiration" visant à le destituer, à l'occasion de la commémoration du 39e anniversaire de la révolution de 1979.

"Cela m'a fait mal que mes évêques se soient comportés comme des putschistes, (...) ils se sont disqualifiés comme médiateurs, comme témoins (dans le dialogue), parce que leur message était le coup d'Etat", a déclaré, jeudi après-midi à Managua, le chef de l'Etat de 72 ans lors de cette cérémonie qui a réuni des milliers de ses partisans. Les évêques font office de médiateur entre le gouvernement et l'opposition dans la crise politique qui, depuis trois mois, a fait plus de 280 morts et quelque 2.000 blessées. La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN), présidée par le cardinal Leopoldo Brenes, a appelé à une réforme du pouvoir et à l'organisation d'élections générales anticipées en 2019 au lieu de 2021, date de la fin du mandat de M. Ortega. Ce dernier a rejeté ces propositions. L'ancien guérillero admirateur du Che, qui participait à cette cérémonie aux côtés de son épouse Rosario Murillo, a également affirmé que "de nombreuses églises servent de casernes pour stocker des armes, stocker des bombes". Il a qualifié les manifestations qui ont débuté le 18 avril de "sataniques" et estimé qu'elles sont une "conspiration armée" financée par les Etats-Unis. Lors de cette cérémonie anniversaire, les participants ont brandi des drapeaux rouges et noirs, aux couleurs du Front sandiniste de libération nationale (FSLN, gauche). (Belga)

Vos commentaires