Nicolas Maduro propose à Trump de le rencontrer pour instaurer un "dialogue"

(Belga) Le président vénézuélien, Nicolas Maduro a proposé lundi sur Twitter à son homologue américain Donald Trump de le rencontrer, à Caracas ou à Washington, pour entamer un "dialogue".

"@RealDonaldTrump a fait campagne en défendant la non ingérence dans les affaires internes des autres pays. Le moment est venu d'appliquer (cette doctrine) et de passer d'un programme d'agression à un programme de dialogue. Dialogue à Caracas ou à Washington? Votre heure et votre endroit seront les miens", a tweeté M. Maduro. Cette main tendue du président vénézuélien survient alors que les relations entre les deux pays sont au plus bas. Début février, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait indiqué que les Etats-Unis envisageaient d'imposer des sanctions sur les exportations pétrolières vénézuéliennes. Washington, qui critique un régime "corrompu et hostile" et qualifie M. Maduro de "dictateur", a déjà pris des sanctions individuelles contre de hauts responsables du gouvernement de Caracas. De son côté, Nicolas Maduro a dénoncé cette semaine un supposé plan d'"invasion militaire" du Venezuela, orchestré selon lui par Washington depuis la Colombie voisine. En août dernier, M. Maduro avait déjà proposé une "conversation personnelle" avec Donald Trump. La Maison Blanche avait répondu qu'elle dialoguerait "volontiers" avec le président du Venezuela, mais seulement quand "la démocratie sera restaurée" dans ce pays. M. Maduro, dont la popularité est au plus bas, est candidat à un nouveau mandat lors de l'élection présidentielle anticipée du 22 avril. L'opposition, de son côté, devrait annoncer mardi sa décision de boycotter ce scrutin, selon des sources au sein de la coalition d'opposition. Elle dit craindre que M. Maduro ne se maintienne au pouvoir par la fraude, les autorités électorales vénézuéliennes lui étant favorables. (Belga)

Vos commentaires