En ce moment
 

Nikki Haley, mégaphone en main lors d'une manifestation, réclame le départ de Maduro

Nikki Haley, mégaphone en main lors d'une manifestation, réclame le départ de Maduro
Nikki Haley lors d'une manifestation d'opposants à Nicolas Maduro, à New York le 27 septembre 2018Jim WATSON
insolite

Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, au rang de ministre au sein de l'administration de Donald Trump, s'est jointe jeudi à une manifestation d'opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro, n'hésitant pas à prendre un mégaphone pour réclamer son départ.

"Nous allons nous battre pour le Venezuela et nous allons continuer jusqu'à ce que Maduro parte!", a crié la diplomate au lendemain d'une proposition du président vénézuélien de rencontrer Donald Trump.

"Nous avons besoin que vos voix portent et je vous le dis aussi, la voix des Etats-Unis sera forte", a-t-elle ajouté.

L'ambassadrice a rappelé s'être rendue en Colombie, à la frontière avec le Venezuela, par laquelle plus d'un million de Vénézuéliens ont fui la crise économique et l'hyperinflation qui touchent le pays.

"Ce que nous avons vu, personne ne devrait le vivre... Pendant que Maduro mange dans de bons restaurants", a dénoncé Nikki Haley.

Les manifestants, devant le siège de l'ONU en marge de son Assemblée générale annuelle, brandissaient des pancartes portant l'inscription "SOS Venezuela" et chantaient "Ce que nous voulons? La liberté".

Mercredi, lors d'une conférence de presse tenue dans un hôtel non loin de l'ONU, où Nicolas Maduro prononçait son discours, Donald Trump avait affirmé que "toutes les options" étaient "sur la table concernant le Venezuela", "les plus fortes et d'autres moins fortes".

Il avait estimé la veille que le président vénézuélien pourrait être "renversé très rapidement" si "les militaires décidaient de le faire".

Vos commentaires