En ce moment
 
 

Norvège: des chiens frappés d'une mystérieuse maladie parfois mortelle

Norvège: des chiens frappés d'une mystérieuse maladie parfois mortelle
Des dizaines de chiens sont frappés d'une maladie mystérieuse, parfois mortelle, en NorvègeFilippo MONTEFORTE
Maladie

Un virus, une intoxication alimentaire, un empoisonnement? Des dizaines de chiens sont frappés d'une maladie mystérieuse, parfois mortelle, en Norvège, semant l'inquiétude parmi leurs maîtres priés d'éviter les contacts entre leurs canidés.

Quelque 200 chiens ont présenté les mêmes symptômes --diarrhée et/ou vomissement hémorragiques, affaiblissement fulgurant-- ces dernières semaines et environ 25 d'entre eux sont morts, a indiqué lundi l'Institut vétérinaire norvégien.

Il s'agit d'estimations incertaines en l'absence d'une cartographie nationale précise.

"Cela ne veut pas nécessairement dire que c'est la même maladie car il existe beaucoup de maladies qui peuvent déboucher sur ce type de symptômes chez les chiens", a déclaré à l'AFP Asle Haukaas, porte-parole de l'Institut vétérinaire.

Des autopsies pratiquées sur dix chiens ont à chaque fois mis en lumière une grave infection intestinale et cinq d'entre eux présentaient les deux mêmes bactéries --Clostridium perfringens et Providencia alcalifaciens-- en "quantité anormalement élevée", a-t-il précisé.

La maladie s'est déclarée dans les environs d'Oslo mais plusieurs cas ont aussi été recensés dans le reste du pays.

Les autorités sanitaires ont appelé à tenir les chiens en laisse et à limiter les contacts entre eux. De nombreux propriétaires ont renoncé aux promenades dans les espaces publics et plusieurs rassemblements canins ont été annulés.

Plusieurs hypothèses ont été évoquées dans les médias telles qu'un virus, une bactérie, une intoxication alimentaire ou un empoisonnement.

"Ce qui est un peu spécial avec cette maladie, c'est qu'elle a frappé un nombre assez important de chiens bien portants en peu de temps et de façon fulgurante", a fait valoir une responsable des autorités sanitaires alimentaires, Ann Margaret Grøndahl.

Sur la base des constations médicales, l'Institut vétérinaire a pour l'instant écarté l'idée d'un empoisonnement de type mort au rat, d'une salmonellose ou encore de la bactérie Campylobacter.

Les propriétaires sont invités dès les premiers symptômes à se rendre chez un vétérinaire où leurs animaux peuvent être traités par hydratation intensive.

Rien n'indique à ce stade que la maladie soit transmissible à d'autres animaux ou à l'homme.

Vos commentaires