En ce moment
 
 

Norvège: un homme armé fauche des passants à bord d'une ambulance volée

La police norvégienne a arrêté mardi à Oslo un homme armé qui a "délibérément" fauché des passants à bord d'une ambulance volée, blessant légèrement quatre personnes, dont deux jumeaux en bas âge dans un landau.

Les motivations du suspect n'étaient pas immédiatement connues, mais la police a dit n'avoir "pour l'instant aucune information (indiquant) que l'incident est de nature terroriste".

"Quel était l'objectif? Quel était le motif? Nous ne pouvons répondre à un stade si précoce" de l'investigation, a déclaré la cheffe de la section d'investigation de la police d'Oslo, Grete Lien Metlid, lors d'une conférence de presse.

Le drame s'est joué après un accident dans lequel s'est retourné un véhicule dont se sont extraits un homme et une femme, laquelle a quitté les lieux avant d'être elle aussi arrêtée.

Selon la police, l'individu a ensuite mis en joue des policiers dépêchés sur place et tenté de les percuter au volant d'une ambulance qu'il a détournée.

"Selon les témoignages et ce qu'on a pu observer, le suspect a roulé délibérément sur le trottoir pour renverser des victimes au hasard", a précisé Johan Fredriksen, commissaire adjoint de la police d'Oslo.

L'homme arrêté est un Norvégien de 32 ans, déjà très défavorablement connu des services de police. Il est maintenant officiellement soupçonné de "tentative de meurtre".

L'autre suspecte est une Norvégienne de 25 ans, qui a elle aussi des antécédents judiciaires et que la police a décrite mardi comme "semblant sous l'emprise" de substances au moment des faits.

Sur les différentes étapes du périple criminel, les enquêteurs disent avoir retrouvé deux armes à feu, à savoir un fusil de chasse et un pistolet mitrailleur Uzi, et ce qui est "selon toute vraisemblance" des produits stupéfiants.

La police examine des liens que les deux suspects ont eus, selon des médias locaux, dans le passé avec l'extrême droite. La nature de leur relation n'était quant à elle pas connue dans l'immédiat. Ils n'ont pas encore été entendus à ce stade.

- 'Grand bang' -

Dans sa course, l'ambulance volée a heurté un landau dans lequel se trouvaient des jumeaux, et mis sérieusement en danger un couple de personnes âgées.

"Nous pouvons maintenant heureusement confirmer que les jumeaux de sept mois (...) sont traités comme légèrement blessés", a annoncé l'Hôpital universitaire d'Oslo dans un tweet.

La police a à plusieurs reprises ouvert le feu pour tenter d'immobiliser le véhicule volé. Tamponnée par ses poursuivants, l'ambulance a fini sa course dans la grille d'entrée d'un immeuble d'habitation.

Les chaînes de télévision ont montré une camionnette Mercedes lourdement endommagée et dont la portière avant gauche semblait présenter plusieurs impacts de balle.

C'est là que l'homme a été interpellé. La femme a pour sa part été arrêtée quelques heures plus tard dans un magasin.

Sur les images télévisées, on pouvait voir un landau noir endommagé et un panneau de signalisation renversé, témoignant de la violence de l'épisode.

"J'ai vu une ambulance débouler à toute allure, et puis il y a eu un grand bang quand elle a heurté le panneau", a témoigné une riveraine, Therese Ramstad, auprès de la chaîne TV2.

La jeune femme a aussi vu la mère des jumeaux et une passante se jeter à la rescousse des bébés alors que l'ambulance continuait sa course.

"C'était vraiment traumatisant à regarder. Voir une ambulance faire ça... Je ne savais pas à ce moment-là qu'elle avait été détournée", a-t-elle confié.

L'incident, qui s'est produit dans un quartier résidentiel du nord de la capitale norvégienne, a conduit une école et une crèche à confiner les enfants à l'intérieur pendant plusieurs heures.

La Norvège a été la cible de plusieurs attaques terroristes d'extrême droite, notamment un double attentat perpétré par Anders Behring Breivik qui avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011.

Aucune attaque réussie d'extrémistes islamistes n'a à ce jour eu lieu sur son sol.

Vos commentaires