En ce moment
 
 

Nouvelle-Zélande: de mystérieuses inscriptions découvertes sur les armes du terroriste australien

Quarante-neuf personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi dans des attaques contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, selon les autorités, un tireur étant identifié comme un extrémiste de droite australien.

Le bilan des attaques menées vendredi par un terroriste australien dans deux mosquées de Christchurch, dans l'est de la Nouvelle-Zélande, a grimpé à 49 morts, a indiqué la police néo-zélandaise lors d'une conférence de presse. Un homme a été inculpé de meurtres dans un contexte terroriste. La majorité des victimes ont été tuées dans l'une des deux mosquées, ont précisé les forces de l'ordre. La police de Nouvelle-Zélande avait déjà indiqué avoir arrêté trois hommes et une femme après les attaques, sans préciser leur identité.  


Des inscriptions sur ses chargeurs de munitions

Brenton T., le tireur présumé, a diffusé des images de l'attaque sur ses réseaux sociaux. Quelques jours avant de perpétrer ce massacre, il avait publié des photos illustrant son arsenal. Sur ses chargeurs de munitions, on découvre alors de mystérieuses inscriptions.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires