En ce moment
 
 

Omar el-Béchir - Soudan: les contestataires exigent le transfert du pouvoir à un gouvernement civil

(Belga) Le Conseil militaire de transition au Soudan doit "transférer immédiatement" le pouvoir à un gouvernement civil qui fera juger le président déchu Omar el-Béchir, ont exigé dimanche les leaders de la contestation.

"Nous appelons le Conseil militaire à transférer immédiatement le pouvoir à un gouvernement civil", a déclaré l'Association des professionnels soudanais (SPA) dans un communiqué. La SPA, fer de lance de la contestation qui a entraîné la destitution le 11 avril de M. Béchir après 30 ans au pouvoir, a également appelé le futur "gouvernement de transition et les forces armées à faire juger Béchir et tous les chefs du service de renseignement", le NISS. Les contestataires réclament également que soient jugées les personnes ayant porté au pouvoir M. Béchir par un coup d'Etat en 1989. "Ceux ayant commis des crimes contre l'humanité et un génocide au Darfour, dans les monts Nouba et au Nil Bleu doivent faire face à la justice", a poursuivi la SPA. M. Béchir est visé par des mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour "crimes de guerre" et "contre l'humanité" ainsi que "génocide" au Darfour, ce qu'il dément. Le chef du Parti du Congrès National (NCP), Ahmed Haroun, est également recherché par la CPI pour génocide et crimes contre l'humanité. La SPA a réclamé la confiscation de toutes les propriétés du NCP et de ses comptes bancaires. Les organisateurs de la contestation ont également appelé à "la libération des soldats et officiers ayant pris le parti de la révolution". (Belga)

Vos commentaires