En ce moment
 
 

Open d'Australie: "Dangereux" de jouer aussi tard, déplore Konta

Open d'Australie:
Garbine Muguruza (g), après sa qualif pour le 3e tour de l'Open d'Australie, serre la main de son adversaire, Johanna Konta, le 18 janvier 2019 à MelbournePeter PARKS

Jouer jusqu'au coeur de la nuit ? "Dangereux pour la santé", a déploré la Britannique Johanna Konta (38e) après son match débuté à minuit et demie et conclu à plus de trois heures du matin au 2e tour de l'Open d'Australie, dans la nuit de jeudi à vendredi à Melbourne.

Opposée à l'Espagnole Garbine Muguruza (18e), la N.1 britannique s'est inclinée précisément à 03h12 du matin, après plus de 2h42 min de match (6-4, 6-7 (3/7), 7-5).

"Que des sportifs aient à fournir des efforts physiques au petit matin, je ne suis pas d'accord. Je ne pense pas que ce soit bon pour la santé, c'est en fait plutôt dangereux", a estimé Konta auprès de la BBC.

Muguruza a, elle, plaisanté de la situation. "Je vais prendre mon petit déjeuner !", a souri l'ex-N.1 mondiale, double lauréate en Grand Chelem (Roland-Garros 2016 et Wimbledon 2017) une fois sa qualification pour le troisième tour acquise.

Jamais un match n'avait débuté aussi tard à l'Open d'Australie. Le précédent record datait de l'année dernière, quand la rencontre du deuxième tour entre la Belge Elise Mertens et l'Australienne Daria Gavrilova avait commencé à 23h59.

La levée australienne du Grand Chelem détient aussi le record du match en Grand Chelem à la fin la plus tardive. En 2008, l'Australien Lleyton Hewitt et Marcos Baghdatis avaient joué jusqu'à 04h34 du matin pour se départager en cinq sets.

Vos commentaires