En ce moment
 
 

Ouverture de l'Arabie saoudite aux touristes: les principaux sites

L'Arabie saoudite va délivrer pour la première fois des visas de tourisme, ouvrant ses portes aux vacanciers dans le but de diversifier ses ressources, pour l'heure complètement dépendantes du pétrole.

Voici quelques sites touristiques importants dans le royaume ultraconservateur:

Al-Ula

La région d'Al-Ula, située dans le nord-ouest du royaume, abrite des ruines et vestiges archéologiques pré-islamiques.

Pratiquement de la taille de la Belgique, cette région était une importante zone de transit, avec de nombreux points d'eau, pour les bédouins empruntant la route commerciale reliant la péninsule arabique, l'Afrique du nord et l'Inde.

Considérée comme un musée à ciel ouvert, Al-Ula abrite de nombreuses tombes, dont certaines sont recouvertes d'inscriptions et dessins pré-islamiques hérités de l'art nabatéen.

La région comprend aussi le premier site du royaume inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, Madain Saleh, construit il y a plus de 2.000 ans par les Nabatéens, peuple arabe commerçant ayant vécu dans le sud de la Jordanie et dans le nord de l'Arabie saoudite actuelle.

Oasis d'Al-Ahsa

La luxuriante oasis d'Al-Ahsa dans l'est du royaume est dotée de sites archéologiques qui n'ont pas encore fait l'objet de fouilles et porte des traces de vie humaine remontant à la période néolithique.

En juin 2018, l'Unesco a ajouté à sa Liste du patrimoine mondial cette oasis désertique, qui compte des millions de palmiers.

"Al-Ahsa est l’une des plus grandes oasis au monde (...) La ville possède une tradition très ancienne dans le domaine de l’artisanat, dont les pratiques à la fois culturelles et sociales se sont transmises de génération en génération", souligne l'Unesco sur son site internet.

Le cratère d'Al-Wahbah

Situé près de la ville occidentale de Jeddah, sur les rives de la mer Rouge, le cratère peu connu d'Al-Wahbah s'est formé après une explosion de vapeur souterraine due à l'activité volcanique.

Une plaque de sel étincelante recouvre le fond du cratère.

La légende locale raconte que sa naissance est le fruit de l'amour de deux montagnes, dont l'une s'est déracinée pour s'unir à l'autre, laissant une dépression en forme de bol.

Méga-projets

Le royaume a annoncé ces dernières années une série de méga-projets de centaines de milliards de dollars.

Parmi ces projets, figure la création d'une gigantesque zone de développement économique (NEOM) dans le nord-ouest du royaume, avec des taxis volants et des robots, selon les autorités.

En 2017, le royaume avait annoncé un projet de plusieurs milliards de dollars pour transformer 50 îles et autres sites vierges de la mer Rouge en stations balnéaires de luxe.

En 2018, a été lancée la construction d'une "cité du divertissement" dans la région semi-désertique d'Al-Qiddiya, près de Ryad, qui devrait inclure des parcs à thème, des installations sportives et une aire de safari.

Vos commentaires