En ce moment
 

Pakistan: Karachi frappée par la canicule en plein ramadan

Pakistan: Karachi frappée par la canicule en plein ramadan
Des Pakistanais se rafraîchissent en pleine canicule, le 20 mai 2018 à KarachiRIZWAN TABASSUM

Les autorités ont appelé lundi les habitants de Karachi à se protéger du soleil face à des températures atteignant 44 degrés dans la plus grande ville du Pakistan, où le ramadan vient de démarrer.

"Les citoyens doivent être prudents et ne pas sortir de leur maison ou de leur lieu de travail sans raison valable", a tweeté le maire Waseem Akhtar, qui a appelé les hôpitaux de la ville à rester en alerte du fait de l'épisode de canicule.

D'après le département météorologique du Pakistan, les températures cette semaine seront comprises entre 40 et 43 degrés en journée.

"En période de ramadan, alors que les gens jeûnent, les autorités doivent assurer un approvisionnement adéquat en énergie et en eau", a mis en garde cette entité dans un communiqué, en référence aux fréquents délestages et coupures d'eau que connaît la mégalopole portuaire de plus de 15 millions d'habitants.

Des milliers de personnes étaient pourtant visibles lundi dans les rues de la ville, principalement à proximité des robinets d'eau publique, où elles imbibaient des serviettes dont elles recouvraient ensuite leurs têtes.

Ces fortes chaleurs coïncident avec le ramadan, démarré jeudi au Pakistan, mois pendant lequel des millions de musulmans dévots s'abstiennent de boire et de manger du lever au coucher du soleil.

En juin 2015, un précédent épisode de canicule, lui aussi survenu pendant le ramadan, avait fait environ 1.200 morts dans le sud du Pakistan, dont deux tiers de sans-abris. A l'époque, des dignitaires religieux avaient conseillé aux plus vulnérables de mettre un terme à leur jeûne quotidien si leur santé était en danger.

Vos commentaires