En ce moment
 

Parcoursup: Hamon appelle les bacheliers à demander des comptes

Parcoursup: Hamon appelle les bacheliers à demander des comptes
Benoît Hamon au congrès fondateur de son mouvement Générations au Mans, le 2 décembre 2017JEAN-FRANCOIS MONIER
education

Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations, a appelé mercredi les bacheliers à demander des comptes au gouvernement à propos de la nouvelle plateforme universitaire Parcoursup, un système "opaque, qui trie" et à cause duquel certains bacheliers seront selon lui sans affectation à la rentrée prochaine.

"Pour l'instant on apprend que 400.000 lycéens qui passent le bac apprennent, avant même de l'avoir passé, qu'ils ne savent pas s'ils poursuivront leurs études après leur bac. Le gouvernement dit +Circulez, y a rien à voir, tout se passera bien+", a-t-il critiqué sur France 2.

Mais "en réalité ce système est opaque, trie, sélectionne selon des critères qu'on ne connaît pas et remet en cause la liberté et le droit de tout bachelier de pouvoir poursuivre ses études dans l'enseignement supérieur", a-t-il énuméré.

"Avec ce nouveau système, les critères mis en place par des présidents d'université - personne ne les connaît, ils sont dans l'algorithme de Parcoursup - amènent à ce qu'on ne sache pas pourquoi untel est accepté et tel autre refusé", a-t-il détaillé.

"On apprend aussi que certaines universités font du +surbooking+ comme en font les compagnies aériennes: on donne 200 oui alors qu'on n'a que 50 places disponibles, en espérant qu'à la fin certains se soient désistés. Mais si à la fin il n'y pas assez de désistements, il y a des bacheliers qui passeront leur bac avec en tête qu'ils iront dans telle filière et apprendront qu'ils ne seront finalement pas admis dans la filière pour laquelle ils auront reçu un oui."

Interrogé pour savoir s'il appelait dans ce contexte les bacheliers à demander des comptes au gouvernement, il a répondu: "Evidemment", ajoutant que "les familles" devaient elles aussi en demander.

Le site Parcoursup a délivré mardi en début de soirée ses premières réponses aux souhaits des lycéens désireux d'entamer des études supérieures et a dû faire face à un pic de connexions qui a conduit à l'ouverture d'un site de désengorgement.

Selon le ministère de l'Enseignement supérieur, plus de la moitié des 810.000 candidats inscrits sur Parcoursup ont reçu au moins une proposition dès mardi soir.

Vos commentaires