En ce moment
 
 

Paris "espère" des relations "plus constructives" avec l'Italie (chef diplomatie française)

Paris
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et celui des Finances Bruno Le Maire à Biarritz le 26 août 2019Bertrand GUAY
Italie

La France "espère" avoir à l'avenir avec l'Italie "des relations plus constructives", a déclaré dimanche le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à propos du nouveau gouvernement italien.

"Ce gouvernement apparaît aujourd'hui plus ouvert dans sa dimension européenne, plus déterminé à avoir avec la France des relations positives, plus ouvert aussi à la mise en oeuvre de dispositifs migratoires partagés, nous sommes prêt à en parler", a indiqué le chef de la diplomatie française dans l'émission politique Le Grand Rendez-vous Europe1/CNEWS/Les Echos.

En 14 mois passés au pouvoir, les patrons du parti souverainiste de La Ligue Matteo Salvini et du Mouvement 5 étoiles Luigi Di Maio, tous deux vice-Premiers ministres du précédent gouvernement populiste italien, avaient multiplié attaques et invectives contre Paris.

La relation de l'Italie avec la France a été sérieusement dégradée par ces attaques. Cible privilégiée de M. Salvini, le président français Emmanuel Macron avait été notamment fustigé par le tonitruant ex-ministre de l'Intérieur pour de l'"arrogance" et "hypocrisie" en matière d'immigration.

M. Le Drian a précisé dimanche avoir récemment écrit à son nouveau collègue Luigi Di Maio, nommé à la tête de la diplomatie italienne dans le nouveau gouvernement.

"J'espère que nous allons avoir avec l'Italie des relations plus constructives", a souhaité M. Le Drian. "Il y a une nouvelle donne que chacun constate, nous ne sommes plus dans l'invective et dans la rodomontade, nous sommes dans la volonté d'agir en commun au sein de l'Union européenne", a relevé le ministre français.

Interrogé sur l'avenir politique de Matteo Salvini, qui a précipité la chute du précédent gouvernement italien, M. le Drian a déclaré: "il y a des moments où certains responsables politiques, on a pu le constater pour M. Salvini, se voient plus forts qu'ils ne le sont, et ils font des erreurs".

"Je ne suis pas certain" que M. Salvini "revienne au pouvoir". "Quand on fait des erreurs lourdes comme cela, parfois cela dure longtemps, a estimé le ministre français.

Vos commentaires