En ce moment
 
 

Pas de discussion sur Hong Kong au G20, intime la Chine

Pas de discussion sur Hong Kong au G20, intime la Chine
Chine

(Belga) La Chine a averti lundi qu'elle ne permettrait pas de discussion sur les manifestations à Hong Kong lors du sommet du G20 qui s'ouvrira vendredi au Japon.

L'ancienne colonie britannique est secouée depuis le début du mois par des manifestations monstres contre un projet de loi autorisant les extraditions vers la Chine continentale. Sous pression, les autorités locales ont dû se résoudre à reporter ce projet, mais la contestation, qui constitue le plus grave défi lancé au pouvoir chinois depuis la rétrocession du territoire en 1997, se poursuit sous le regard du reste du monde. Le président américain Donald Trump a ainsi l'intention d'évoquer les manifestations avec son homologue chinois Xi Jinping lors du G20 d'Osaka, a annoncé mi-juin son secrétaire d'Etat, Mike Pompeo. Un entretien bilatéral, qui devrait être dominé par la guerre commerciale sino-américaine, est d'ores et déjà prévu entre les deux hommes. Mais le secrétaire d'Etat chinois aux Affaires étrangères, Zhang Jun, a rappelé lundi que le G20 devait se cantonner aux discussions d'ordre économique et non politique. "Je peux vous assurer que le G20 ne discutera pas de la question de Hong Kong et nous ne permettrons pas qu'elle le soit", a-t-il martelé devant la presse. "Les affaires de Hong Kong relèvent strictement des affaires intérieures de la Chine et aucun pays étranger n'a de droit d'ingérence", a ajouté M. Zhang. A Hong Kong, les meneurs de la contestation ont annoncé lundi une nouvelle manifestation mercredi pour sensibiliser les pays participants au G20, qui réunit les plus grandes économies de la planète. (Belga)

Vos commentaires