En ce moment
 
 

Pays-Bas : le ravisseur d'Heineken condamné à la perpétuité pour meurtres

Pays-Bas : le ravisseur d'Heineken condamné à la perpétuité pour meurtres
Willem Holleeder, le ravisseur d'Heineken, condamné à la perpétuité pour meurtres, à Amsterdam le 4 juillet 2019.Koen van Weel

Le plus célèbre gangster des Pays-Bas a été condamné jeudi à la prison à perpétuité pour avoir ordonné la "liquidation" de cinq personnes, dont son complice dans l'enlèvement du baron de la bière Freddy Heineken dans les années 1980.

La vie de Willem Holleeder, 61 ans, était "régie par la cupidité, la soif de pouvoir et la violence", a déclaré le juge du tribunal d'Amsterdam devant lequel il comparaissait.

Willem Holleeder, surnommé "Le Nez" en raison de la taille conséquente de son nez, avait organisé en 1983 l'enlèvement de Freddy Heineken, petit-fils du fondateur de la célèbre marque de bière néerlandaise, et de son chauffeur.

L'histoire de cet enlèvement, qui avait secoué le pays, a été adaptée au cinéma, d'abord aux Pays-Bas puis aux Etats-Unis en 2015 ("Kidnapping Mr. Heineken"), avec notamment Anthony Hopkins à l'affiche.

L'enlèvement d'Heineken est la saga criminelle la plus célèbre des Pays-Bas. Le baron de la bière et son chauffeur avaient finalement été libérés en échange du versement d'une rançon de 35 millions de florins, soit 15,8 millions d'euros. La majeure partie de cette somme n'a jamais été retrouvée.

Arrêté par la suite à plusieurs reprises pour meurtres et extorsion de fonds, "Le Nez" est devenu une petite célébrité lorsqu'il était en liberté, faisant régulièrement la Une des médias néerlandais, notamment via des interviews dans des émissions de télévision. Il posait régulièrement pour des selfies sur des terrasses d'Amsterdam et a eu un timbre à son effigie en 2007.

Son image publique cachait sa vie de criminel : il faisait impitoyablement éliminer quiconque menaçait sa position de chef de la pègre locale, rappelant les films hollywoodiens tels que "Le Parrain".

- "Route infernale" -

Willem Holleeder a ainsi ordonné le meurtre de son ami Cor van Hout, son complice dans l'enlèvement d'Heineken et père des enfants de sa sœur Sonja. Cor van Hout a été abattu devant un restaurant à Amsterdam en 2003.

Incarcéré depuis 2014, Willem Holleeder est également accusé d'avoir commandité de sa cellule la tentative d'assassinat de ses sœurs et d'un journaliste qui avaient témoigné contre lui.

Sa sœur Astrid a écrit un livre à succès intitulé "Judas", dans lequel elle décrit le comportement de plus en plus brutal de son frère.

"La route a été infernale mais nous l'avons fait pour ça", a-t-elle déclaré au quotidien néerlandais De Telegraaf après l'annonce du jugement.

"Mon frère et ses avocats nous ont décrites comme des menteuses et des fantaisistes mais les juges ont détruit cette défense", a affirmé Astrid Holleeder.

"Mon frère a fait tuer Cor. Nous avons tous fait cela pour Cor", a ajouté sa soeur Sonja.

Au total, Willem Holleeder a été reconnu coupable d'avoir ordonné cinq meurtres et d'avoir été impliqué dans un homicide involontaire.

Selon le juge, Willem Holleeder, qui va faire appel, "avait une attitude sans scrupule et indifférente envers la vie et la mort".

"Sa violence a conduit ses proches à n'avoir le courage de témoigner que lorsqu'ils n'ont pas vu d'autre issue", a-t-il ajouté.

Vos commentaires