En ce moment
 
 

Pfizer verse 70 millions de dollars en faveur de l'Inde

Pfizer verse 70 millions de dollars en faveur de l'Inde
 
 

(Belga) L'entreprise pharmaceutique Pfizer a versé 70 millions de dollars (approximativement 58 millions d'euros) en faveur de l'Inde, fortement touchée par le coronavirus. L'entreprise a aussi déclenché des discussions avec les autorités indiennes afin d'accélérer l'approbation du vaccin dans le pays.

Albert Bourla, PDG de Pfizer, s'est exprimé dans une lettre destinée à ses employés en Inde et partagée via le réseau social LinkedIn: "Nous sommes fortement préoccupés par la situation sanitaire critique en Inde. Nos pensées sont avec vous, vos proches et tous les Indiens. Nous sommes déterminés à collaborer avec l'Inde dans ce combat contre la maladie. Nous travaillons rapidement pour mobiliser la plus grande action d'aide humanitaire de l'histoire de notre entreprise". Toujours dans la lettre, M. Bourla indique que des centres de distribution en Europe, aux États-Unis et en Asie travaillent à l'envoi de médicaments afin de lutter contre la propagation du Covid-19 dans le pays. Il s'agit notamment "de stéroïdes pour réduire les infections, d'anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins et d'antibiotiques pour traiter les infections bactériennes secondaires". Selon le PDG, Pfizer fait don de ces médicaments afin de s'assurer que chaque patient de chaque hôpital reçoive gratuitement les médicaments nécessaires. "Ces médicaments d'une valeur de 70 millions de dollar seront rendus immédiatement disponibles et nous allons maintenant collaborer avec les autorités et les ONG pour les faire parvenir là où ils seront les plus nécessaires." M. Bourla regrette que le vaccin Pfizer ne soit pas encore disponible en Inde, "bien que notre demande ait été introduite il y a des mois". "Nous discutons actuellement avec les autorités indiennes pour trouver une façon rapide d'approuver et d'approvisionner notre vaccin Pfizer-BioNtech dans le pays". L'Inde combat actuellement une deuxième vague de la pandémie très virulente de coronavirus. En l'espace de 10 jours, plus de 300.000 personnes sont décédées des suites du virus. Le pays ne bénéficie pas des ressources suffisantes pour aider tous les patients tandis que les crematoriums sont débordés. Outre cela, la mise en place de la campagne de vaccination est lente. A peine deux pour cent de cette population d'1,4 milliard d'habitants sont complètement vaccinés. Dix pour cent ont reçu leur première dose. (Belga)




 

Vos commentaires