En ce moment
 
 

Plusieurs villes australiennes pourraient se retrouver sans eau à cause de la sécheresse

(Belga) Des dizaines de villes situées à l'intérieur de l'Australie pourraient se retrouver complètement sans eau d'ici à la Noël, à moins que la pire sécheresse qu'a connue le pays ne s'arrête enfin au bout de quatre ans, ont prévenu les autorités locales dimanche.

S'il n'y a pas de pluie durant ce printemps, plusieurs villes de Nouvelle-Galles du Sud (New South Wales) comme Dubbo, Cobar, Nyngan et Narromine devront compter sur de l'eau potable acheminée par camion pour leurs résidents, a fait savoir WaterNSW, la société chargée de la gestion de l'or bleu dans cet Etat australien. Plusieurs rivières devraient s'assécher en novembre, au début de l'été, et, selon l'institut du météorologie local, il n'y a aucun signe que la sécheresse va bientôt se terminer. La ministre de l'Eau pour la Nouvelle-Galles du Sud Melinda Pavey estime la situation "critique". Si ces conditions se poursuivent, bien plus d'autres villes intérieures de l'Etat se retrouveront dans la même situation d'ici fin 2020, a-t-elle prévenu. Elle a assuré dimanche, depuis Canberra, que "tout ce qui est humainement possible" est fait pour aider, y compris de nouveaux forages et la construction de pipelines d'eau pour approvisionner les villes. Sydney, la capitale de l'Etat, a aussi un besoin urgent de pluie. Le niveau d'eau à ses barrages est en effet tombé en dessous de la moitié par rapport à la normale, selon les autorités locales. Une usine de dessalement transforme l'eau de mer en eau potable pour un quartier de la ville. Le plus long fleuve d'Australie, le Murray, qui coule d'est en ouest marquant la frontière entre la Nouvelle-Galles du Sud et l'Etat de Victoria, a généralement 5.000 gigalitres (GL) par an entrant dans son système. Au cours des 12 derniers mois, il n'a cependant reçu que 901 GL, d'après les données de WaterNSW. Le ministre d'Etat chargé de l'Agriculture Adam Marshall avait déclaré la semaine dernière que les rivières faisaient face à "un Armageddon pour les poissons" alors que les rivières s'assèchent. Il avait lancé une mission Arche de Noé afin de sauver des stocks de poissons. Dans le but d'éviter une mortalité massive de poissons semblable à celle connue en janvier dernier, des centaines de poissons sont ainsi ramassés dans le Darling, troisième plus long cours d'eau d'Australie, près de Menindee. Ils sont ensuite mis dans de grands réservoirs de stockage afin qu'ils puissent être utilisés pour repeupler la rivière lorsque le niveau d'eau sera à nouveau plus élevé. (Belga)

Vos commentaires