En ce moment
 
 

Pompeo appelle les banques à couper tout lien avec les Gardiens de la Révolution

Pompeo appelle les banques à couper tout lien avec les Gardiens de la Révolution

(Belga) Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a appelé lundi toutes les "entreprises et banques à travers le monde" à couper tout lien financier avec les Gardiens de la Révolution iraniens, dorénavant placés sur la liste américaine des organisations "terroristes".

Le régime iranien n'est plus seulement considéré comme un "soutien du terrorisme", mais "il est lui-même impliqué dans des actes de terrorisme", a-t-il déclaré après cette annonce concernant l'armée idéologique de la République islamique d'Iran. L'objectif est "de rendre les Gardiens de la révolution radioactifs" pour tous leurs éventuels partenaires étrangers, a expliqué le coordinateur américain pour la lutte antiterroriste Nathan Sales. Concrètement, tout "soutien matériel" à cette unité gouvernementale iranienne, qualifiée par Washington de "mafia" adepte du "racket", sera considérée comme un "crime fédéral", a-t-il détaillé, évoquant une arme de "dissuasion massive". Mike Pompeo, qui a énoncé il y a près d'un an douze conditions draconiennes pour que les Etats-Unis relâchent leur "pression maximale" sur Téhéran, a assuré que le but ultime de l'administration de Donald Trump était toujours d'obtenir un "changement de comportement" de la part du régime iranien, accusé de "déstabiliser" le Moyen-Orient. L'émissaire américain pour l'Iran Brian Hook a souligné que, depuis deux ans, le gouvernement avait imposé 25 séries de sanctions contre des entités iraniennes. Celui de lundi "n'est qu'un nouveau chapitre et il y en aura d'autres", a-t-il prévenu. (Belga)

Vos commentaires