En ce moment
 
 

Porto Rico se mobilise à l'approche d'un potentiel ouragan

Porto Rico se mobilise à l'approche d'un potentiel ouragan
Une image satellite de la tempête tropicale Dorian à l'approche des Caraïbes, le 27 août à 16h30 GMT.Lizabeth MENZIES

Les autorités américaines ont annoncé mardi avoir mobilisé des milliers d'agents fédéraux à Porto Rico, en prévision de ce qui pourrait être le premier ouragan à toucher l'île depuis ceux qui l'ont ravagée à deux reprises en 2017.

Selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, Dorian --pour l'instant une tempête tropicale-- pourrait devenir "un ouragan quand il se déplace(ra) près de Porto Rico et à l'est d'Hispaniola", l'île que se partagent Haïti et la République dominicaine, mercredi.

L'agence fédérale de gestion des urgences (Fema) a annoncé sur Twitter avoir mobilisé 3.000 agents, "prêts à intervenir" sur place.

"Waouh! Encore une autre grosse tempête qui se dirige sur Porto Rico. Est-ce que ça s'arrêtera un jour?", a tweeté le président américain Donald Trump, affirmant que les Etats-Unis avaient validé une aide "record" de "92 milliards" de dollars pour l'île l'année dernière.

En réalité, le Congrès américain a alloué 42,5 milliards de dollars d'aide au territoire, selon le site internet de la Fema, et l'île n'en a pour l'instant perçu que 14.

En septembre 2017, l'ouragan Maria avait traversé toute l'île, causant des ravages dont le territoire américain peine encore à se relever.

Une étude, validée par les autorités de l'île, estime à 3.000 le nombre de personnes tuées par l'ouragan Maria et ses répercussions.

L'ancien gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a été poussé à la démission le mois dernier, en partie en raison de vives critiques liées à sa gestion de la crise.

Sa remplaçante, Wanda Vazquez, a déclaré l'état d'urgence, assurant que l'île était cette fois mieux préparée.

A 18H00 GMT, les vents de Dorian atteignaient les 85 km/h alors que la tempête se dirigeait vers les Caraïbes, selon le NHC.

La République dominicaine se trouve également sur la trajectoire de Dorian et devrait être touchée par la tempête mercredi soir, d'après le NHC.

Mardi, le Centre de météorologie national de République dominicaine a émis une alerte et toutes les embarcations doivent rester à quai.

A Saint-Domingue, les habitants des quartiers riverains du fleuve Ozama, qui traverse la capitale, craignaient surtout les inondations. "Nous sommes prêts à partir. Ici, quand il pleut, le fleuve gonfle et tout est inondé", expliquait Cornelia Diaz à des journalistes. "Nous avons peur de laisser nos affaires sans surveillance, pas tellement à cause de l'eau mais à cause des délinquants".

Dorian devrait atteindre les côtes de la Floride ce week-end, mais les autorités n'étaient pas encore en mesure d'estimer sa puissance à ce moment-là.

Les météorologistes ont par ailleurs retiré leur alerte à la tempête tropicale pour la Martinique et la Dominique.

Vos commentaires