Procès El Chapo: un témoin accuse le narcotrafiquant mexicain d'avoir drogué et violé des adolescentes

Procès El Chapo: un témoin accuse le narcotrafiquant mexicain d'avoir drogué et violé des adolescentes

Le narcotrafiquant mexicain Joaquin "El Chapo" Guzman, actuellement jugé à New York, droguait et violait des adolescentes parfois âgées de 13 ans seulement, selon des documents rendus publics samedi citant un témoin au procès.

Un associé de longue date d'El Chapo, Alex Cifuentes, a assuré devant les autorités qu'une femme envoyait des photos de jeunes filles au patron du cartel de Sinaloa pour qu'il puisse choisir sa victime, payant ce service à hauteur de 5.000 dollars par fille. Toujours selon ces documents, Cifuentes a eu recours lui-même trois ou quatre fois à ce système avec des jeunes filles âgées parfois de 15 ans. El Chapo a fait de même "à plusieurs reprises avec des filles pouvant avoir 13 ans seulement", a ajouté Cifuentes en assurant en avoir été témoin.


Les délibérations attendues lundi

El Chapo, 61 ans, aurait parfois drogué les jeunes filles "avec une substance poudreuse" avec l'aide de Cifuentes, avant de les violer. Alex Cifuentes, qui a vécu avec Guzman en 2007 et 2008, n'a toutefois pas fait mention de ces faits lors des quatre jours de témoignages lors du procès, qui s'est achevé mardi après trois mois d'auditions. Les délibérations sont attendues lundi.

"Joaquin (Guzman) dément ces affirmations, dénuées de toute confirmation et qui ont été considérées comme trop peu fiables pour être examinées au procès", selon un communiqué transmis par courriel de l'avocat d'El Chapo, Eduardo Balarezo. "Il est malheureux que de tels documents soient rendus publics juste avant que le jury ne délibère", a-t-il ajouté.

El Chapo, qui fait face à 10 chefs d'inculpation pour trafic de drogue, possession d'armes et blanchiment d'argent, risque la prison à perpétuité en cas de condamnation. Il est accusé d'avoir supervisé l'exportation de plus de 155 tonnes de cocaïne aux Etats-Unis entre 1989 et 2014.

Vos commentaires