Progrès des forces antidjihadistes dans le dernier réduit de l'EI

Progrès des forces antidjihadistes dans le dernier réduit de l'EI
Syrie

(Belga) Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont avancé dans l'ultime réduit du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, poussant les derniers djihadistes dans une petite poche aux limites du village de Baghouz, a annoncé cette force mardi.

Les djihadistes de l'EI qui ne se sont pas encore rendus ont été forcés de se retirer hors de leur principal campement et sont désormais coincés dans un secteur très étroit sur les bords du fleuve Euphrate, a précisé l'alliance arabo-kurde des FDS. "Les FDS contrôlent la zone de campement à Baghouz", composée essentiellement de tentes de fortune, a affirmé sur Twitter le porte-parole des FDS, Mustafa Bali. "Il ne s'agit pas d'une annonce de victoire, mais d'un progrès significatif dans la bataille contre Daech", a néanmoins indiqué M. Bali en utilisant un acronyme en arabe de l'EI. Après une nouvelle nuit de bombardements, les FDS "ont progressé et des dizaines de combattants se sont rendus", a indiqué à l'AFP un porte-parole des FDS, sous le couvert de l'anonymat. Il n'était pas clair pendant combien de temps les djihadistes allaient pouvoir encore résister mais M. Bali a affirmé qu'ils ripostaient aux tirs. Soutenues par les raids aériens d'une coalition internationale conduite par les Etats-Unis, les FDS ont lancé leur assaut final début février pour déloger les derniers djihadistes de leur ultime poche à Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, aux confins orientaux de la Syrie. Cette offensive, la dernière phase d'une opération déclenchée en septembre 2018, pour chasser l'EI des derniers secteurs sous son contrôle en Syrie, a été ralentie par la présence de milliers de civils. La défaite de l'organisation ultraradicale à Baghouz signerait la fin territoriale de son "califat". La guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. (Belga)

Vos commentaires