En ce moment
 

Prost quitte la Formule électrique pour se concentrer à plein temps à la F1

Prost quitte la Formule électrique pour se concentrer à plein temps à la F1
Alain Prost lors du E-Prix de Paris de Formule électrique aux Invalides, le 20 mai 2017GEOFFROY VAN DER HASSELT

Le quadruple champion du monde de Formule 1 Alain Prost quitte l'écurie de Formule Electrique Renault e.dams pour se consacrer à plein temps à Renault en F1, annonce-t-il dans un entretien à L'Equipe publié vendredi.

"Je voulais me retirer pour raisons personnelles depuis environ un an et demi. Cela devenait difficile de tout faire entre la FE et la F1, ne serait-ce que physiquement avec tous ces voyages. C'est une décision à titre personnel", explique l'ancien pilote âgé de 63 ans.

Et de poursuivre : "Il se trouve que Renault a pris la décision de se désengager (de la Formule E à partir de la saison 2018-2019, remplacée aux côtés de e.dams par Nissan, qui fait partie du même groupe, ndlr) pour se consacrer sur la F1, il était logique que je suive à peu près le même timing".

"Je confirme être propriétaire à 100% de e.dams, j'ai racheté ses parts", a expliqué le cofondateur de l'équipe, Jean-Paul Driot, devant la presse vendredi. "C'est différent d'avoir deux propriétaires ou un seul. (...) Aujourd'hui les rôles sont plus clairs, ça facilite les choses. Mais surtout, nous avons bien travaillé ensemble. Chacun a apporté quelque chose."

Prost, qui assure avoir "une opinion très positive de la Formule E", restera "co-chairman du nouveau comité stratégique dont la mission est de réfléchir à son futur. J'ai envie de garder un oeil sur son évolution", a-t-il affirmé.

Et il se dit "assez fier d'avoir adhéré parmi les premiers" à ce projet. "Avec Renault, nous avons sans doute contribué à faire éclore la FE", ajoute-t-il.

L'écurie Renault e.dams est triple championne du monde en titre.

Alain Prost va désormais se concentrer à plein temps sur son rôle en Formule 1, chez Renault, où il reste ambassadeur de la marque et conseiller spécial pour Renault Sport Racing.

Concernant l'écurie de Formule 1 et sa cinquième place au Championnat du monde (avec 25 points) après trois courses, Prost dit être "satisfait". "Nous sommes là où nous pensions être. C'est une première étape, la deuxième commence", indique-t-il.

Le troisième ePrix de Paris, huitième course sur douze au Championnat 2017-2018 de Formule Electrique, se disputera samedi.

Le lendemain se courra le Grand Prix d'Azerbaïdjan, quatrième manche sur vingt-et-un du Championnat du monde de Formule 1, sur le circuit urbain de Bakou.

Vos commentaires