En ce moment
 
 

Pyongyang doit prendre des mesures "audacieuses" vers la dénucléarisation

Chine

(Belga) La Corée du Nord doit prendre "davantage de mesures audacieuses, pratiques vers la dénucléarisation", a estimé jeudi le président sud-coréen Moon Jae-in, au moment où les négociations avec Washington patinent.

"Des mesures correspondantes doivent être conçues pour faciliter la poursuite des efforts de dénucléarisation de la Corée du Nord", a-t-il ajouté, en citant par exemple l'acceptation par les Etats-Unis d'un "régime de paix" et une déclaration formelle mettant fin à la Guerre de Corée (1950-1953). Pyongyang s'est plusieurs fois engagé en faveur de la "dénucléarisation de la péninsule coréenne", une formulation vague et sujette à interprétations qui pourrait aussi inclure l'exigence d'un départ des forces américaines stationnées en Corée du Sud. M. Moon a reconnu que la déclaration signée à Singapour en juin par M. Kim et le président américain Donald Trump était "quelque peu vague", et que le "scepticisme" existait quant à la définition nord-coréenne du "concept de dénucléarisation", et le fait qu'elle puisse ne pas être la même que celle de Washington. "Mais M. Kim a assuré de nombreux dirigeants étrangers, y compris moi, M. Trump, Xi Jinping et (le président russe Vladimir) Poutine que son concept n'était en rien différent de ce que demande la communauté internationale", a déclaré M. Moon à la "Maison bleue", siège de la présidence sud-coréenne. "M. Kim a également dit que la dénucléarisation et la question de la fin de la guerre n'avait rien à voir avec le statut des forces américaines en Corée du Sud", a-t-il ajouté. "Kim Jong Un a conscience du fait que cette question relève uniquement de la décision de la Corée du Sud et des Etats-Unis." Les actifs stratégiques des Etats-Unis dans la région ne concernent pas seulement la Corée du Nord, "mais aussi la stabilité globale et la paix en Asie du Nord-Est", a déclaré M. Moon. "Je ne crois pas que cela sera discuté dans les négociations entre le Nord et les Etats-Unis sur le nucléaire." Il a ajouté que la visite cette semaine à Pékin de M. Kim était selon lui le signe qu'un second sommet entre ce dernier et M. Trump était "imminent". "Je pense que la visite en Chine du président Kim Jong Un aura un effet très positif sur la réussite du second sommet USA-Corée du Nord", a déclaré M. Moon aux journalistes. (Belga)

Vos commentaires