Qatar: les champions d'Asie célébrés pour leur retour à Doha

Qatar: les champions d'Asie célébrés pour leur retour à Doha
L'équipe nationale du Qatar sacrée championne d'Asie défile à bord d'un bus dans les rues de Doha, le 2 février 2019KARIM JAAFAR
sport

Scènes de liesse à Doha: l'équipe de football du Qatar, sacrée championne d'Asie des nations pour la première fois de son histoire, a reçu un accueil très chaleureux à la fois officiel, avec la famille royale, et populaire, avec une foule en délire, samedi, à son retour dans la capitale qatarie.

"Je suis très heureux de voir les gens fêter avec nous. C'est là que nous nous rendons compte de la portée de notre exploit", a réagi le sélectionneur Felix Sanchez, à sa descente d'avion.

"Je suis fier de rendre heureux tous ces gens, et tous les joueurs le sont aussi", a renchéri Ali Almoez, meilleur marqueur du tournoi.

"Au cours de ces 40 dernières années, les Qataris n'ont pas eu l'occasion de faire la fête. Maintenant, nous allons fêter sans arrêt pendant les quatre prochaines années", a ajouté le buteur en faisant allusion à l'organisation du Mondial-2022 par le Qatar.

- Fanfare et guirlandes -

Si la famille royale, l'Emir Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani en tête, n'a pas perdu son flegme, même si tous les visages rayonnaient de bonheur et de fierté, la foule n'a elle pas caché son plaisir et sa fierté: elle s'est carrément jetée sur les joueurs et l'encadrement pour les toucher ou obtenir un autographe avant que les "héros locaux" ne montent dans un bus à impériale spécialement décoré pour l'occasion et qui doit les amener au centre de Doha où des milliers de personnes attendent leur retour.

Des supporters couraient des deux côtés du bus pour les accompagner jusqu'à la capitale.

Cet accueil chaleureux est à la mesure de l'exploit accompli puisque l'équipe du Qatar a d'abord ridiculisé (4-0) les Emirats arabes unis, hôtes de l'édition 2019 et membres de la coalition menée par l'Arabie Saoudite qui a rompu toutes relations diplomatiques avec l'Emirat. Puis en finale, ils ont créé une énorme surprise en battant 3-1 le Japon, en quête d'un 5e titre continental record.

Dès que l'avion des champions d'Asie s'est posé sur le tarmac de Doha, il a été survolé par des Mirage de l'Armée de l'air, tandis qu'une fanfare militaire entamait les premières notes de musique d'accueil. Les joueurs et l'encadrement ont ensuite reçu des guirlandes.

Depuis juin 2017, l'Arabie saoudite, les Emirats, Bahreïn et l'Egypte ont rompu tout lien diplomatique et économique avec le Qatar, accusé de soutenir des mouvements extrémistes et de se rapprocher du rival régional de Ryad, l'Iran. Ce qu'a toujours démenti le Qatar.

Vos commentaires