En ce moment
 

Raids à Gaza: le procureur de la CPI "surveille" les violences de près

Raids à Gaza: le procureur de la CPI
La procureure de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda à La Haye, le 28 août 2018Bas Czerwinski
ISRAEL

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a dit surveiller de près les violences à Gaza, où l'aviation israélienne a mené mercredi des raids contre le mouvement islamiste Hamas en réponse à des tirs de roquettes en provenance du territoire palestinien.

"Je continue à surveiller attentivement l'évolution des événements sur le terrain et je n'hésiterai pas à prendre les mesures qui s'imposent" dans le cadre de son mandat, a averti mercredi dans un communiqué Fatou Bensouda.

"Je suis particulièrement préoccupée par la poursuite des violences, perpétrées par les acteurs des deux camps", a poursuivi Mme Bensouda, rappelant que "la situation en Palestine continue de faire l'objet d’un examen préliminaire", ouvert en 2015 sur des allégations de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

La CPI, basée à La Haye, n’a pas encore ordonné l'ouverture d'une enquête pouvant déboucher sur des accusations et des poursuites judiciaires.

La question est particulièrement sensible depuis une attaque sans précédent des Etats-Unis contre la CPI en septembre, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, ayant menacé les juges et procureurs de sanctions s'ils s'en prenaient à des Américains ou à Israël.

Ni Israël ni les États-Unis ne sont membres de la Cour, fondée en 2002 pour juger les pires atrocités commises dans le monde.

L'aviation israélienne a mené mercredi une série de raids contre le mouvement islamiste Hamas à Gaza, en réponse aux premiers tirs de roquettes depuis des semaines en provenance du territoire palestinien, sur fond de tensions grandissantes.

Ces actes d'hostilité qui ont fait un mort et trois blessés palestiniens ravivent les craintes d'une nouvelle confrontation entre Israël et les groupes armés à Gaza, dont le Hamas.

Israël et le Hamas ainsi que ses alliés se sont livrés trois guerres depuis 2008 et observent un cessez-le-feu régulièrement remis en cause depuis le conflit de 2014.

Depuis le 30 mars, Gaza est le théâtre d'une vaste mobilisation contre le blocus. Au moins 207 Palestiniens ont été tués au cours de cette période et un soldat israélien a trouvé la mort.

Vos commentaires