RDC: changement à la tête de l'ANR

(Belga) Le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a annoncé mardi soir des changements à la tête de la très redoutée et très critiquée Agence nationale de renseignements (ANR) avec le départ de son patron, sous sanctions de l'Union européenne.

En poste depuis 2011, l'actuel administrateur général de l'ANR Kalev Mutond est remplacé par son numéro 2 Inzun Kakiak, selon une ordonnance présidentielle lue sur la chaîne d'Etat RTNC. M. Tshisekedi a également nommé trois hauts responsables (administrateur-adjoint, chef du département intérieur et extérieur) à la tête du puissant organe chargé de la sûreté de l'Etat et ses dirigeants en RDC. Très proche de l'ancien président, Kalev Mutond est l'une des 14 personnalités congolaises sanctionnées par l'UE pour la répression des manifestations de l'opposition dans les dernières années du régime Kabila. Très présente sur tout le territoire, l'ANR est régulièrement accusée d'arrêter et de détenir hors toute procédure judiciaire des opposants politiques ou des défenseurs des droits de l'homme. Mercredi dernier, M. Tshisekedi avait ajouté à la liste de ses nombreux conseillers un haut-responsable de l'ANR, également sous sanction de l'UE, Roger Kibelisa, nommé "assistant du conseiller spécial du chef de l'Etat en matière de sécurité". Proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre, M. Tshisekedi a été investi le 24 janvier en présence de M. Kabila, première transmission pacifique du pouvoir dans l'histoire agitée du Congo. Lié par un accord à M. Kabila, qui conserve une solide majorité au Parlement, M. Tshisekedi n'a cependant toujours pas nommé de Premier ministre. (Belga)

Vos commentaires