En ce moment
 

Redoine Faïd "n'échappera pas" à la police, promet Collomb

Redoine Faïd
Une reproduction du site d'Interpol montrant la fiche de recherche du braqueur français Redoine Faïd, échappé de sa prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet 2018-
Evasion

Redoine Faïd "n'échappera pas" aux policiers qui le traquent depuis sa spectaculaire évasion de la prison de Réau (Seine-et-Marne) il y a plus de deux mois, a affirmé jeudi Gérard Collomb.

Au lendemain d'une série de perquisitions visant l'entourage familial et amical du braqueur, le ministre de l'Intérieur a assuré sur BFMTV que les policiers "ne lâcheront pas" l'homme le plus recherché de France tant qu'ils ne l'auront pas retrouvé. "Il n'échappera pas", a-t-il martelé.

Les policiers "veulent mettre un peu de troubles pour (le) faire bouger", a-t-il ajouté à propos de ces perquisitions qui n'ont donné lieu à aucune interpellation.

"On pense qu'il est réfugié dans les lieux qu'il connaît bien, où il a un certain nombre de parents et d'amis", selon le ministre.

M. Collomb a également ajouté que l'arrestation du célèbre braqueur s'était jouée "à quelques secondes", le 24 juillet lorsque Redoine Faïd en compagnie d'un de ses frères, avait été aperçu dans un parking d'un centre commercial de Sarcelles après une course-poursuite avec des gendarmes.

Redoine Faïd a été condamné en avril à 25 ans de prison pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010 qui a coûté la vie à une policière municipale.

Il s'est évadé le 1er juillet de la prison de Réau en quelques minutes avec l'aide d'un commando armé qui avait auparavant pris en otage un pilote d'hélicoptère.

Vos commentaires