En ce moment
 
 

Une amie de Gabrielle Petito et Brian Laundrie décrit leur relation "semblable à un film romantique" avec une anecdote plus sombre

Une amie de Gabrielle Petito et Brian Laundrie décrit leur relation
(c)INSTAGRAM
 
 

Dans l'émission "48 hours" diffusée sur CBS consacrée à la disparition de l'influenceuse Gabby Petito dont le corps a été retrouvé dans une forêt du Wyoming, Rose, une amie qui a bien connu le couple, témoigne.

Elle a rencontré Gabby en Floride quand elle est venue s'y installer pour rejoindre Brian qui avait déménagé avec ses parents. "Leur histoire avait l'air digne d'un film romantique et Gabby me disait toujours qu'elle avait beaucoup de chance", raconte cette amie. 

"Quand on les rencontrait, ils étaient mignons. Leur couple sur Instagram avait l'air idyllique. Mais vous ne savez jamais ce qu'il se passe au sein
d'une relation. J'étais très inquiète d'apprendre qu'ils allaient passer autant de temps ensemble quand ils ont entrepris ce voyage parce que la dernière fois que je les ai vus, leur relation était houleuse. Brian ne pensait pas qu'il était assez bien pour elle. Evidemment, il avait remarqué que Gabby était sublime et avait développé une énorme jalousie", témoigne Rose.

Gabby adorait leur relation. "Elle m'a raconté qu'ils étaient de très bons amis au lycée et lorsque les parents de Brian ont déménagé pour la Floride, Gabby a voulu le suivre. Leur histoire d'amour s'est emballée et le couple s'est fiancé en juillet 2020. Ils arboraient des tatouages assortis sur leurs doigts. Gabby me racontait toujours à quel point Brian s'occupait bien d'elle: "Il lui préparait son petit-déjeuner le matin. Il avait beaucoup de charisme et était le petit ami très attentionné". 

Rose n'a jamais été témoin d'un abus physique quelconque de la part de Brian envers Gabby. Mais selon la jeune femme, il pouvait être un peu manipulateur. "Pour l'empêcher de sortir dans un bar, il lui a un jour volé sa carte d'identité", se rappelle Rose. "Nous n'avons donc pas pu sortir ce soir-là", se souvient Rose. Une anecdote qui l'a gênée.

Aux Etats-Unis, on est obligé de présenter sa carte d'identité pour attester qu'on a l'âge légal de consommer de l'alcool, soit 21 ans.


 




 

Vos commentaires