En ce moment
 
 

RTL INFO a rencontré ce représentant de Greenpeace au Brésil: "Les gens qui combattent pour le droit de la forêt étaient menacés"

Jean-Pierre Martin et Thomas Decupere sont envoyés spéciaux à Manaus, au Brésil, pour RTL INFO. Ils ont rencontré Romulo Batista, responsable Forêt pour Greenpeace à Manaus. Il parle du danger pour les activistes et indigènes à défendre la forêt. 

"Jusqu’à 2018, le Brésil était considéré comme un des pays les plus dangereux pour les activistes écologiques, ça veut dire que les gens qui combattent pour le droit de la forêt, de la Terre, des cultures étaient menacés. Pour nous, c’est très difficile et même parfois dangereux quand nous allons enquêter sur le terrain, dans des endroits isolés", explique-t-il.

Mais la plupart des menaces visent ceux qui vivent là, confie-t-il: "Les indigènes, les populations traditionnelles qui vivent et qui travaillent sur place. Ils sont menacés de déplacement, et même parfois de meurtre".

Vos commentaires