En ce moment
 
 

Rugby: la fédération anglaise veut prolonger Eddie Jones jusqu'en 2023

Rugby: la fédération anglaise veut prolonger Eddie Jones jusqu'en 2023
Le sélectionneur du XV à La Rose Eddie Jones à la fin de la finale du Mondial perdue face à l'Afrique du Sud, le 2 novembre 2019 à YokohamaCHARLY TRIBALLEAU

La fédération anglaise s'apprête à entamer des pourparlers avec son sélectionneur Eddie Jones afin de prolonger son contrat jusqu'à la prochaine Coupe du monde en France en 2023, a indiqué lundi son directeur général, Bill Sweeney.

"L'une des premières priorités à notre retour sera de s'asseoir et de discuter. Nous le ferons en urgence. Eddie est l'un des meilleurs entraîneurs du monde, si ce n'est le meilleur, malgré le résultat contre l'Afrique du Sud" et la défaite en finale (32-12), a déclaré Sweeney.

Le contrat de l'Australien court jusqu'en 2021 et Sweeney est persuadé que le sélectionneur de 59 ans, entraîneur le mieux payé au monde avec un salaire annuel estimé à 860.000 euros par la presse anglaise, a lui aussi envie de prolonger.

Selon lui, Jones devrait conduire jusqu'à la prochaine édition la jeune et talentueuse équipe anglaise - 25 joueurs sur 32 ont un peu plus d'une vingtaine d'années - qu'il a contribué à façonner depuis son arrivée dans la foulée du fiasco du Mondial-2015.

"C'est logique, vous ne trouvez pas? Pour aller jusqu'à France-2023 il faut de la continuité", a-t-il dit.

Mais l'Australie chercherait également à faire revenir Eddy Jones à la tête des Wallabies, qu'il a dirigés de 2001 à 2005, pour remplacer Michael Cheika, qui a démissionné après la défaite en quart de finale (contre l'Angleterre).

"On ne peut agir que sur notre relation avec lui et seulement contrôler ce que nous mettons en oeuvre avec lui pour être les plus performants", a balayé Sweeney.

Le XV d'Angleterre a remporté deux tournois des Six nations, dont un en réussissant le Grand Chelem, depuis l'arrivée à sa tête de Jones et Sweeney croit que l'Angleterre peut encore s'améliorer sous sa direction.

"Il a fait un travail fantastique avec cette équipe. Il a révélé des joueurs fantastiques qui ont une énorme carrière avec l'Angleterre. Il s'entend bien avec cette équipe, il est engagé dans le rugby anglais, donc il a encore beaucoup à offrir", a-t-il estimé.

Selon lui, l'histoire entre Jones et l'Angleterre n'est "pas encore finie".

"Il va s'attacher à former un groupe de 50 à 55 joueurs" en vue de la prochaine Coupe du monde 2023, "donc il chercher à s'ancrer sur du long terme".

Vos commentaires