Russie: la suspension ne sera pas levée après les Jeux, selon le président des Paralympiques

Russie: la suspension ne sera pas levée après les Jeux, selon le président des Paralympiques
Le président de l'IPC (Comité international paralympique) Andrew Parsons, le 15 mars 2018 à PyeongchangJung Yeon-je
sport, Russie

La suspension de la Russie ne sera pas levée au lendemain des Jeux paralympiques de Pyeongchang car les autorités sportives russes n'ont pas répondu aux exigences suite au scandale de dopage institutionnalisé, a annoncé le président de l'IPC (Comité international paralympique) jeudi.

Le patron de l'IPC Andrew Parsons s'est exprimé dans un entretien à l'AFP après la levée de suspension, trois jours après les Jeux olympiques le mois dernier. Mais si le Comité international olympique (CIO) a levé sa sanction, celle imposée par l'IPC devrait être maintenue, selon Parsons.

"La situation est très claire parce que nous étions d'accord sur les critères de réintégration avec le Comité paralympique russe", a expliqué l'homme qui préside l'IPC depuis six mois. "On ne peut lever la suspension juste après les Jeux car il faut qu'il réponde à ces critères", a-t-il ajouté.

Les deux critères sont: une réponse officielle sur les accusations de dopage et la réintégration de l'agence russe antidopage par l'Agence mondiale (AMA).

L'IPC, qui est indépendant du Comité international olympique (CIO), avait banni la Russie en 2016 et aucun sportif russe n'avait participé aux Paralympiques de Rio.

L'IPC a toutefois permis à 30 sportifs russes de participer, sous conditions strictes, aux Paralympiques d'hiver sous un drapeau neutre tout en maintenant la suspension du pays.

Vos commentaires