Sierra Leone: le nouveau président décrète le retour du "grand nettoyage"

(Belga) Le nouveau président sierra-léonais, Julius Maada Bio, a décrété lundi une série de mesures pour assurer l'efficacité de l'administration et la salubrité du pays, dont le rétablissement du "Cleaning Day" instauré par la junte à laquelle il appartenait dans les années 1990.

Lors d'un rassemblement samedi au stade de Freetown, M. Bio, un ancien militaire putschiste qui avait rendu le pouvoir à un président civil élu en 1996, avait insisté sur la "discipline", menaçant de sanctions les fonctionnaires qui ne seraient "pas au bureau à 08H30". Selon un communiqué de la présidence publié lundi, le chef de l'Etat et le vice-président en personne se rendront dans les ministères et administrations pour vérifier la présence des fonctionnaires aux heures de bureau. En outre, un jour de grand nettoyage sera observé le premier samedi de chaque mois de 07H00 à midi, à partir du 5 mai. Cette mesure de mobilisation civique, tous les derniers samedis du mois, avait été imposée par la junte du capitaine Valentine Strasser (1992-1996), renversé par Julius Maada Bio, qui en était le numéro deux. Largement abandonnée, elle a épisodiquement été remise en vigueur depuis sous les régimes suivants. De plus, le nouveau président a proclamé le rétablissement à partir du 15 avril des activités commerciales le dimanche, interrompues par l'épidémie d'Ebola en 2014-2016 dans cette ancienne colonie britannique d'Afrique de l'Ouest. Dans un "souci d'économie et pour prévenir le gaspillage de faibles ressources gouvernementales", les ministères et administrations devront désormais "tenir leurs ateliers, séminaires et conférences dans des bâtiments institutions publiques plutôt que dans des hôtels". Un vendeur du centre de Freetown, Ibrahim Sesay, a dit à l'AFP approuver le rétablissement du nettoyage mensuel et du commerce dominical. "Le gros problème de notre pays est que les gens sont fainéants et manquent de discipline", a-t-il estimé, souhaitant que "le nouveau président applique les lois qui feront changer cette attitude". (Belga)

Vos commentaires