En ce moment
 

Singapour, paralysée par ses voitures, adopte une solution radicale: PLUS AUCUNE NOUVELLE IMMATRICULATION

Singapour, paralysée par ses voitures, adopte une solution radicale: PLUS AUCUNE NOUVELLE IMMATRICULATION

Plus aucune nouvelle voiture privée ne pourra être immatriculée à Singapour à partir du 1er février prochain. La ville-Etat où vivent 5,6 millions de personnes veut ainsi éviter la congestion du trafic automobile et encourager sa population à prendre les modes de transport alternatifs.

Une limitation du nombre de nouvelles immatriculations allant de 0,25% à 0,5% par an était déjà en vigueur ces dernières années à Singapour. A partir de jeudi, ce sera donc le gel total. La seule façon d'immatriculer un nouveau véhicule sera d'en rayer un autre des registres. Une vente aux enchères se tient chaque mois afin de déterminer le prix d'une telle autorisation. Et le prix peut rapidement grimper pour approcher celui d'une voiture neuve. A Singapour, on compte environ 575.000 véhicules privés immatriculés. Cela semble peu en rapport avec la population mais le territoire de la ville-Etat n'est que de 720 km2. D'après le ministère du Transport, seuls 12% de la superficie totale possèdent des routes et il y a peu de possibilités d'étendre le réseau.

Vos commentaires