En ce moment
 
 

Ski alpin: Kristoffersen reprend goût à la victoire au géant de Bansko

Ski alpin: Kristoffersen reprend goût à la victoire au géant de Bansko
Le Norvégien Henrik Kristoffersen, vainqueur du slalom géant de Bansko, en Bulgarie, le 24 février 2019Dimitar DILKOFF

Auréolé de son or mondial à Are, Henrik Kristoffersen a remporté dimanche le slalom géant de Bansko, en Bulgarie, reprenant goût à la victoire après 13 mois de disette en Coupe du monde, devant Marcel Hirscher, qui décroche son deuxième globe de la saison.

Il aura fallu au technicien norvégien deux manches très engagées pour s'imposer de quatre petits centièmes de seconde devant le numéro un mondial autrichien, et signer son 17e succès en Coupe, son premier depuis sa victoire en slalom à Kitzbühel en janvier 2018.

"J'essaie d'être à 100% dans chaque course. Comme on a pu le voir aux Mondiaux, c'est possible (de battre Hirscher), mais c'est compliqué", a souligné Kristoffersen, dont la dernière victoire en géant en Coupe datait de 2015, à Méribel, en France.

Le Français Thomas Fanara complète le podium à 39/100, tandis que son compatriote Alexis Pinturault, deuxième au classement général et vainqueur du combiné vendredi dans la station bulgare, doit se contenter de la quatrième place à 49/100.

Malgré une faute à mi-parcours dans la deuxième manche après être arrivé en tête de la première, Hirscher apparaît comme le vrai gagnant de l'étape bulgare.

Le skieur d'Annaberg empoche en effet son deuxième Petit globe de la saison après celui de slalom et égale à 29 ans le record de la légende suédoise Ingemar Stenmark, avec ce 19e trophée dans son armoire.

L'Autrichien, qui s'était déjà classé deuxième du combiné derrière Pinturault, fait aussi un nouveau pas important en vue d'un historique huitième Gros globe consécutif, les chances de son dauphin français de le rattraper n'apparaissant plus que théoriques, celui-ci accusant 490 points de retard à moins d'un mois des finales de Soldeu (Andorre).

"Je voulais absolument gagner aujourd'hui mais j'ai fait une faute et je suis content car j'aurais pu être éliminé. J'ai fait un pas de géant concernant les points, ça commence à s'accumuler", a-t-il résumé avec son flegme coutumier au micro de la télévision autrichienne ORF.

Les techniciens, qui une fois de plus monopolisent la tête du classement général, passeront la main pour les épreuves de vitesse de Kvitfjell (Norvège) dans une semaine, et se retrouveront les 9 et 10 mars à Kranjska Gora (Slovénie), avant les finales de Soldeu une semaine plus tard.

Vos commentaires