Ski: Shiffrin au sommet, Vonn prête à raccrocher

Un Super G aux allures de passage de témoin définitif: alors que Mikaela Shiffrin a remporté dimanche à Cortina d'Ampezzo sa 11e victoire de la saison, Lindsey Vonn est sortie de piste et a laissé entendre que son immense carrière avait peut-être pris fin dans les Dolomites.

Alors qu'elle n'avait pas encore skié cette saison en Coupe du Monde, handicapée par une blessure au genou gauche, Vonn attendait beaucoup de ces trois jours sur l'Olympia delle Tofane, une piste où elle a triomphé 12 fois, six en descente et six en Super G.

Mais son week-end à Cortina n'a pas tourné comme elle l'espérait, avec deux résultats moyens en descente (15e et 9e), où elle a couru avec des genouillères, puis une sortie de piste en Super G.

Alors qu'elle était en retard aux premiers intermédiaires, Vonn a fini par manquer une porte, payant une trajectoire à la limite depuis plusieurs secondes.

Dans l'aire d'arrivée, elle a reçu un bouquet de fleurs des mains de l'Italienne Sofia Goggia, championne olympique de descente et l'une de ses meilleures amies sur le circuit, qui s'est agenouillée et inclinée devant elle.

Il y avait alors encore des sourires, mais très vite, le visage de l'Américaine aux 82 succès s'est assombri, comme le racontait à la télévision italienne la skieuse transalpine Nadia Fanchini.

"Je l'ai vue en larmes. Elle m'a dit que ça allait, mais sa combinaison était très abimée, elle a pris un sacré coup", témoignait Fanchini.

Un peu plus tard en zone mixte, Vonn confirmait que ses difficultés physiques lui pesaient plus que prévu, au point d'envisager une fin de carrière anticipée, alors qu'elle voulait tenir jusqu'au début de saison prochaine et l'étape de Lake Louise (Canada), sa station fétiche.

"C'est le maximum que mon corps peut supporter", a indiqué, très affectée, la skieuse du Minnesota, qui espérait cette saison approcher ou dépasser le record absolu de victoires en Coupe du Monde, détenu avec 86 par le Suédois Ingemar Stenmark.

- Shiffrin tout-terrain -

"Mon corps m'empêche de faire ce que je veux", a-t-elle poursuivi devant les journalistes massés dans la raquette. "Je ne suis plus capable de skier comme je veux et comme je peux. Je ne sais vraiment pas que penser à ce stade."

"Je ne suis pas sûre d'aller à Garmisch (où se tiendront la semaine prochaine une descente et un Super G, ndlr). Je ne suis pas sûre de continuer. Je vais réfléchir à tout ça ces prochaines jours et prendre des décisions difficiles", a encore déclaré l'Américaine dans la zone réservée aux télévisions.

Pendant que l'incroyable carrière de Vonn touchait peut-être à sa fin, celle de Shiffrin continuait à s'approcher des sommets avec une 54e victoire en Coupe du Monde, à 23 ans seulement.

Shiffrin, victorieuse des trois Super G auxquels elle a participé cette saison, a devancé la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather de 16/100e et l'Autrichienne Tamara Tippler de 18/100e pour obtenir sa 11e victoire de la saison.

Les Françaises ont elle fini très loin. Cinquième vendredi en descente, Romane Miradoli n'a pris que la 22e place. Laura Gauche est 25e et Jennifer Piot 28e.

Le bilan de Shiffrin est particulièrement impressionnant dans une discipline nouvelle pour elle, puisqu'elle n’avait disputé que sept Super G de Coupe du Monde avant cette saison.

Le slalom, puis le géant et maintenant la vitesse, Shiffrin veut tout et est désormais en tête du classement général de la Coupe du monde, mais aussi des classements par discipline en slalom, slalom géant et Super G.

"C'est génial qu'il y ait une autre Américaine en haut du podium", a déclaré Vonn à propos de sa jeune compatriote. Le témoin a changé de mains.

Vos commentaires