Ski: Vonn forfait à Garmish, sa carrière en suspens

Ski: Vonn forfait à Garmish, sa carrière en suspens
L'Américaine Lindsey Vonn lors du super-G de Cortina d'Ampezzo, le 20 janvier 2019Tiziana FABI

Après sa triste sortie à Cortina la semaine dernière, Lindsey Vonn a déclaré forfait ce week-end à Garmisch-Partenkirchen: le monde du ski s'interroge sur la suite de la carrière de celle qui régna longtemps sans partage, désormais trahie par son corps.

L'an dernier, à la même époque, à 33 ans, la championne américaine avait remporté successivement les deux descentes alors inscrites au programme sur la redoutable "Kandahar" de la station allemande.

Cette fois, ses rivales ont le champ libre, sur le super-G samedi et la descente dimanche (les dates des deux courses ont été inversées vendredi par l'organisation en raison des prévisions météo).

En Super-G, nul doute que Mikaela Shiffrin, qui écrase le classement général de la Coupe du monde, sera de nouveau favorite, une semaine après sa victoire à Cortina d'Ampezzo en Italie.

En descente, les meilleurs mondiales seront enfin toutes réunies, avec le retour de la championne olympique italienne Sofia Goggia, qui vient préparer les championnats du monde de Are, en Suède, où la descente est programmée le 10 février.

Mais Goggia et les autres se poseront la question qui les taraudent depuis le début de saison: comment battre les Autrichiennes? Les descendeuses aux combinaisons rouges et blanches ont remporté toutes les épreuves cet hiver sauf une, chipée par la Slovène Ilka Stuhec en décembre à Val Gardena.

- "Mon genou n'est pas prêt" -

A Cortina, Ramona Siebenhofer, qui à 27 ans n'avait encore jamais remporté une descente de coupe du monde, a même réussi un formidable doublé en s'adjugeant les deux courses du vendredi et du samedi. Au classement général de la descente, elle occupe désormais la deuxième place derrière sa compatriote Nicole Schmidhofer.

Aux entraînements jeudi et vendredi, la Suissesse Corinne Suter et l'Autrichienne Mirjam Puchner ont réalisé les meilleurs temps. La Française Romane Miradoli, qui a fêté à Cortina le meilleur résultat de sa carrière avec une cinquième place, a terminé 45e jeudi et 16e vendredi.

Vonn, très attachée à la station de Garmisch-Partenkirchen, assistera donc en spectatrice à la lutte de ses cadettes, sur une piste où elle a triomphé neuf fois au total. Avec une question désormais existentielle pour elle: ses douleurs lui permettront-elles de reprendre la compétition, pour mener sa carrière comme elle le souhaitait jusqu'au rendez de Lake Louise, au Canada, en décembre prochain?

Pour l'heure, elle se montre optimiste et ne parle plus de retraite: "Malheureusement, courir ce week-end ne fait pas partie du programme. Mon genou n'est toujours pas prêt. Je travaille aussi dur que je peux afin de revenir aussi vite que possible", a-t-elle posté jeudi. Elle n'a donné aucune indication sur une possible participation aux Mondiaux de Are, qui s'ouvrent le 5 février.

La semaine dernière, après avoir pris les 15e et 9e places sur les deux descentes de Cortina, elle n'a pas pu finir le super-G dimanche, martyrisée par des douleurs persistantes. En larmes, elle avait alors envisagé de mettre un terme prématuré à sa fabuleuse carrière.

Avec 82 victoires en Coupe du monde, l'Américaine s'est fixée pour objectif d'atteindre voire de battre le record absolu de 86 victoires, détenu par un homme, le légendaire suédois Ingemar Stenmark.

Vos commentaires