En ce moment
 
 

Une partie de son visage est paralysée suite à un accident de plongée en Egypte, mais son assurance refuse de le rapatrier en Belgique

Un vacancier belge attend d'être rapatrié depuis une semaine. Il souffre d'un problème neurologique après un accident de plongée sous-marine en Egypte. Son assurance refuse pour l'instant de le ramener en Belgique. Un témoignage reçu via notre bouton orange Alertez-nous, développé par Simon François et Steve Damman.

Cela fait une semaine qu’un vacancier belge est alité dans sa chambre d’hôtel en Egypte. Tout a commencé par une crise de panique alors qu’il faisait de la plongée sous-marine.

"Au début, ça allait. Il avait juste des maux de tête. Mais après, il a eu la bouche paralysée à moitié, l'oeil qui a du mal à se fermer et un de ses bras a perdu de la force", explique le frère du vacancier au micro de Simon François et Steve Damman.

Cette situation inquiète sa famille. En Egypte, l’homme de 40 ans multiplie les rendez-vous médicaux. Au bout de quelques jours, il demande à être rapatrié, une demande recalée jusqu’à présent par son assureur.

"Quand on appelle Axa, ils nous disent que leur médecin à eux n'a pas donné le feu vert pour rapatrier mon frère. Je ne comprends pas comment, à distance, un docteur peut donner un feu vert ou pas pour rapatrier quelqu'un", ajoute le frère du vacancier;

Ce mercredi matin, nous avons contacté Axa Assistance. Son porte-parole explique que le service médical de l’assureur attend un nouvel avis d’un spécialiste sur place.

"Sur la base de cette consultation, nous discuterons immédiatement avec cette personne de la meilleure solution possible et donc aussi de la nécessité et de la possibilité d'un rapatriement. (…) Notre plateforme médicale et nos médecins assureront le suivi de cette question. Nous cherchons toujours la meilleure solution possible pour le patient et l'analyse médicale est prioritaire", explique Guy Serdobbel, porte-parole Axa Assistance.

Pour ce vacancier, son épouse et ses 4 enfants, la fin des vacances était prévue vendredi prochain. La famille espère qu’il pourra rentrer le plus tôt possible.

Vos commentaires