En ce moment
 
 

Suite à un tweet de Trump, Israël décide d'interdire l'entrée sur son territoire à deux élues américaines: "C'est une insulte directe"

Suite à un tweet de Trump, Israël décide d'interdire l'entrée sur son territoire à deux élues américaines:

Les autorités israéliennes ont interdit à deux élues américaines d'entrer en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés en raison de leur soutien à la campagne de boycott de l'Etat hébreu et à la suite d'une demande du président Donald Trump. Cette décision prise jeudi soir avait été vivement critiquée. Tel Aviv a donc fait marche arrière ce vendredi matin et autorisé l'une d'entre elles à accéder à son pays.

Ilhan Omar et Rashida Tlaib, les deux premières femmes musulmanes élues au Congrès et membres de l'aile gauche du Parti démocrate américain, devaient atterrir ce weekend à Tel-Aviv afin de visiter ensuite les Territoires palestiniens, où elles étaient chaleureusement attendues.

Les autorités du pays leur avaient accordé l’entrée dans un premier temps. Mais un tweet de Donald Trump, publié jeudi après-midi, a changé la donne. "Ce serait un signe de grande faiblesse si Israël accordait la visite à Omar et Tlaib. Elles détestent Israël", a écrit le président américain.


"Je pense que les propos qu’elles ont tenus sont vraiment scandaleux"

Une position qu’il a ensuite assumée devant la presse. “Je n’interviens que sur un point: elles sont vraiment anti-juifs et anti-Israël. Je pense que les propos qu’elles ont tenus sont vraiment scandaleux", a déclaré Donald Trump.

Le Premier ministre israélien a alors décidé de suivre la position du milliardaire républicain. Benjamin Netanyahu a justifié sa décision en reprochant aux deux femmes d’être en lien avec un mouvement qui appelle au boycott d'Israël afin de protester contre l'occupation des Territoires palestiniens.

"Nous acceptons tous les visiteurs et toutes les critiques. Et nous avons déjà reçu des républicains comme des démocrates à bras ouverts, même dans les dernières semaines. Mais il y a une chose que nous n’acceptons pas. Nous n’acceptons pas les gens qui appellent au boycott de notre pays et tentent de délégitimer l’Etat du peuple juif", a assuré le Premier ministre israélien.


"C’est une insulte directe au people américain"

Les deux parlementaires devaient être prises en charge par une organisation fondée par une figure de la politique palestinienne indépendante.

“C’est vraiment inacceptable, c’est une insulte directe au people américain, c’est une insulte directe aux élus américains. Et ça démontre bien qu’Israël est une dictature qui ne tolère pas les critiques", a estimé Hanan Ashrawi, porte-parole de l'organisation de libération de la Palestine.

Ce vendredi matin, les autorités israéliennes sont revenues sur leur décision. L'Etat hébreu autorise l’entrée sur son territoire à une des deux élues. Rachida Tlaib pourra s’y rendre dans le cadre d'une visite humanitaire à sa grand-mère. Pour Ilhan Omar, en revanche, le voyage reste annulé.

Vos commentaires