En ce moment
 

Syrie: 12 civils tués dans l'explosion d'un dépôt d'armes, des dizaines de disparus

Syrie

(Belga) Au moins douze civils ont été tués et des dizaines de personnes sont portées disparues après l'explosion dimanche d'un dépôt d'armes dans une zone résidentielle de la province d'Idleb de la Syrie, a indiqué une ONG.

Les causes de l'explosion, qui a également provoqué l'effondrement de deux immeubles dans cette province du nord-ouest de la Syrie, n'étaient pas connues dans l'immédiat, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui s'appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. Les Casques Blancs, ces secouristes qui opèrent en zones rebelles, ont été dépêchés sur les lieux dans la localité de Sarmada, où ils tentent avec l'aide d'un bulldozer de retirer des décombres à la recherche d'éventuelles victimes, selon un correspondant de l'AFP sur place. Derrière l'amas de gravats, la façade d'un autre immeuble a été noircie par le feu qui s'est répandu après l'explosion survenue à l'aube dans cette localité du nord de la province contrôlée par les groupes djihadistes et des factions rebelles. Selon le directeur de l'OSDH, le dépôt était situé dans un immeuble résidentiel de Sarmada. Il appartenait à un trafiquant d'armes travaillant pour Hayat Tahrir al-Cham (HTS), un groupe djihadiste formé par l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, qui contrôle la majorité de la province, a-t-il ajouté. Douze civils ont été tués, la plupart membres des familles de combattants du HTS, a précisé M. Abdel Rahmane, en soulignant que le bilan risquait de s'alourdir car des "dizaines de personnes sont portées disparues". Des secouristes ont transporté un enfant tué dans une ambulance, a constaté le correspondant de l'AFP. Selon un membre des Casques blancs, les secouristes ont déjà réussi à retirer cinq survivants des décombres. Parmi les morts figurent des femmes et des enfants, a-t-il dit. La province d'Idleb est l'une des dernières de Syrie à échapper au contrôle du régime de Bachar al-Assad, qui a averti que la reconquête de ce secteur était l'un de ses objectifs. (Belga)

Vos commentaires