En ce moment
 

Syrie: septembre, mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011

Syrie: septembre, mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011
Des habitants d'Arbin, dans la province syrienne de la Ghouta orientale, après un raid aérien, le 8 février 2018Amer ALMOHIBANY
Syrie

Le nombre de civils tués dans le conflit syrien s'est élevé à 139 en septembre, chiffre le moins élevé sur un mois depuis le début de la guerre en 2011, a indiqué lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon l'ONG, le bilan global s'est élevé le mois dernier à 1.059 morts, y compris 436 combattants rebelles, 239 soldats syriens et combattants pro-régime ainsi que 236 jihadistes.

Avec 139 morts, "il s'agit du mois le moins meurtrier en termes de victimes civiles", a dit à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Parmi ces civils tués figurent 38 enfants et 20 femmes, selon l'ONG, qui dispose depuis des années d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, y compris dans les hôpitaux civils et militaires.

Dans la seule province d'Idleb, 47 civils, dont 19 enfants, ont péri, d'après l'Observatoire.

La province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, constitue, avec des secteurs adjacents des provinces de Lattaquié, Hama et Alep, le dernier bastion insurgé en Syrie.

Dans le viseur du régime depuis plusieurs mois, Idleb et ces zones avoisinantes ont fait l'objet d'un accord russo-turc le 17 septembre qui a repoussé l'imminence d'une offensive d'envergure du régime et de son allié russe.

Le conflit syrien a connu des pics en matière de victimes au cours des dernières années, avec un record de 6.657 civils tués en mai 2015.

Ses bilans ne comprennent pas les dizaines de milliers de personnes disparues en détention.

Déclenché par la répression sanglante de manifestations pro-démocratie, le conflit syrien s'est complexifié au fil des ans, impliquant des groupes jihadistes et des puissances étrangères. Il a fait près de 365.000 morts depuis mars 2011, dont plus de 110.000 civils, selon l'OSDH.

Vos commentaires